21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
mardi, 18 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieUn Algérien estime que la crise du Covid-19 se poursuivra jusqu’en 2023

Un Algérien estime que la crise du Covid-19 se poursuivra jusqu’en 2023

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le virologue algérien établi aux  États-Unis et ex-directeur de l’Institut Pasteur de Corée du Sud, Hakim Djaballah, considère que la crise Covid-19 s’étalera jusqu’en 2023.

En effet, le virologue algérien établi aux États-Unis, Hakim Djaballah, estime que la crise sanitaire due au virus Covid-19 devra se poursuivre encore trois (03) ans. Selon lui, le retour à la vie normale ne se fera pas avant 2023. La disponibilité d’un vaccin ne nous permettra pas non plus de retrouver aussi vite notre ancien mode de vie. Le quotidien arabophone Echourouk rapporte la déclaration. 

Dans un entretien accordé à la chaîne Al-Jazeera, le professeur établi dans la ville de New York a assuré d’une chose. Il a signalé alors l’importance de l’adaptation des mesures sanitaires préventives dans la vie de tous les jours. Hakim Djaballah a notamment informé qu’il est à présent primordial de veiller au respect des règles de sécurité sanitaire. À savoir, le port du masque et la distanciation sociale indispensables à notre sécurité et à celle d’autrui.

- Publicité -

En sus, le spécialiste a souligné que la situation sanitaire dans le monde ne s’améliorera certainement pas avant douze (12) mois. Le virologue estime qu’une belle amélioration verra le jour après la vaccination de 40% de la population mondiale. Mais il est à noter que plus d’un cinquième des habitants du Globe pourrait ne pas avoir accès à un vaccin anti-Covid-19 avant au moins 2022. 

Produit vaccinal anti-Covid-19 : Il ne peut à lui seul freiner le virus virulent, selon Hakim Djaballah

Selon le spécialiste en virologie, beaucoup de personnes peuvent être infectées par le coronavirus. Et ce, même après s’être fait vacciner. C’est d’ailleurs pour ça qu’il juge important de continuer à faire des efforts. C’est donc nécessaire, selon lui, de rester vigilants malgré la disponibilité des vaccins. Il ne faut surtout pas baisser la garde face au Covid-19, car aucun des candidat-vaccin contre le coronavirus ne peut protéger l’être humain des vecteurs importants de contamination.

Il s’agit plus précisément de la toux ou l’éternuement, d’après toujours Hakim Djaballah. En outre, le virologue pense que les vaccinés peuvent être contaminés à maintes reprises. Ces derniers peuvent même transmettre facilement la Covid-19. « Le vaccin anti-Covid-19 ne luttera pas contre la contamination par voie orale », a en effet relevé le spécialiste algérien. 

- Publicité -

En conclusion, l’ancien directeur de l’Institut Pasteur en Corée du Sud a fait savoir qu’il était réalisable d’épargner le monde de cette crise pandémique qui l’affole. Selon lui, c’était à l’OMS de suspendre tout vol à destination et en provenance de la Chine continentale. Et ce, au mois de décembre 2019, où le nombre d’infections en Chine dépassait le seuil des 10.000 contaminés.     

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -