13.9 C
Alger
13.9 C
Alger
jeudi, 18 avril 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieCorruption : Voici comment l’Algérie va récupérer l’argent volé

Corruption : Voici comment l’Algérie va récupérer l’argent volé

Publié le

- Publicité -

Algérie – La Banque Centrale d’Algérie a lancé un appel aux organismes bancaires internationaux pour récupérer les fonds transférés dans des comptes à l’étranger, en usant des accords signés avec certains pays.

En effet, la Banque Centrale d’Algérie s’est lancée dans la lutte contre la corruption et la récupération de l’argent pillé et caché à l’étranger, en établissant des liens avec les banques centrales étrangères en vue de lever le voile sur les opérations transferts de fonds depuis l’Algérie, rapporte le média arabophone El Bilad.

Dans ce sens, le gouvernement algérien compte user de ses relations et des accords signés avec au moins 12 pays en vue d’accélérer le processus de récupération de l’argent pillé, en collaboration avec les banques centrales étrangères, indique la même source.

- Publicité -

Les autorités algériennes comptent sur les accords judiciaires et sécuritaires qu’entretient l’Algérie avec certains pays et notamment sur la coopération de la Suisse, l’Espagne et les Émirats Arabes Unis, afin de récupérer l’argent pillé et introduit dans les banques étrangères.

Les banques étrangères « ne peuvent pas » refuser la coopération avec l’Algérie

En effet, dans le cas où certains pays refuseront de collaborer avec les autorités algériennes, l’Algérie compte recourir à la Cour internationale de Justice (CIJ); précise El Bilad qui indique par ailleurs que le processus de récupération des fonds prend du temps, mais que parallèlement, une liste relative aux noms des personnes soupçonnées d’avoir transféré des sommes d’argent en devises serait en cours élaboration du côté algérien.

Il est utile de souligner que le président de la république Abdelamdjid Tebboune avait expliqué récemment qu’il attendait « le feu vert » de la justice algérienne avant d’entamer les procédures de récupération des fonds volés dans les caisses de l’Etat.

- Publicité -

« J’attends le feu vert de la justice qui n’a pas encore statué sur les dossiers ni sur les montants pillés. […] Les fonds détournés sont cachés ici [en Algérie, ndlr] mais aussi à l’étranger, à Genève et dans des paradis fiscaux. Une fois que le verdict sera rendu par la justice, nous allons récupérer cet argent. »; avait déclaré Tebboune.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -