Coronavirus en Algérie : Voici les personnes prioritaires par le vaccin

Algérie –  Le membre du comité scientifique de lutte contre le coronavirus, Ryad Mahiaoui, a dévoilé ce mardi 01 décembre les catégories prioritaires par le vaccin en Algérie

Lors d’une entrevue sur les ondes de la chaîne de la Radio nationale, le spécialiste de réanimation médicale et membre du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du nouveau coronavirus, Ryad Mahiaoui s’est ouvertement exprimé sur le sujet d’un éventuel vaccin en Algérie et les personnes prioritaires.

En effet, le professeur a déclaré ce 1er décembre que dans le cas où l’Algérie bénéficierait d’un vaccin contre la COVID-19; les personnels soignants, et toute personne susceptible de développer une forme grave de COVID-19; en l’occurrence les personnes âgées et celles atteintes de maladies chroniques sont prioritaires. Il a également souligné que le gouvernement n’a pas encore de plan d’une éventuelle vaccination que recevra la catégorie concernée.

En outre, le professeur Mahioui a déclaré que l’acquisition d’un vaccin validé par l’OMS sera soumise à des conditions strictes. Pour le membre du comité scientifique, il s’agit d’abord du taux de l’efficience du vaccin. Quant aux effets secondaires à court et à long terme, M. Mahioui a fait savoir que ces derniers seront également pris en compte dans le choix du vaccin.

Il a notamment affirmé qu’il est important que ce dernier réponde à des critères définis relativement au climat en Algérie, dans le but de garantir les différentes conditions du transport et de stockage du vaccin.

L’Algérie établit actuellement des contacts avec plusieurs laboratoires étrangers pour l’acquisition du vaccin contre la COVID-19

En effet, le représentant du comité scientifique a relevé que des contacts sont en cours avec les ambassadeurs et les représentants de différents laboratoires; Pfizer/BioNTech ou encore AstraZeneca, en vue d’un accès au vaccin. Il a principalement rappelé que l’acquisition du vaccin anti-Covid se fera éventuellement auprès de plusieurs laboratoires; car c’est laborieux d’obtenir la quantité requise d’un unique laboratoire, étant donné la hausse de la demande mondiale.

Dans le même sillage, lors de son entretien, M. Mahiaoui a évoqué le sujet du financement. En rappelant que le gouvernement avait déjà attesté avoir alloué une enveloppe; et l’acquisition s’opérera, quel qu’en soit le coût du vaccin. Par ce fait, il a précisé que les prix des vaccins annoncés sont de 5 à 35 dollars la dose, selon ce qu’a mentionné le média francophone Algérie360.    

Par ailleurs, le professeur considère qu’à l’heure actuelle le vaccin russe Spoutnik V est le moins cher, parmi ceux indiqués. Le prix de ce dernier est estimé à 1200 DA. L’intervenant a notamment exprimé son optimisme par rapport au nombre de contamination en baisse ces dernières 48 heures. Pour mémoire, le pays a enregistré en ce 30 novembre une légère baisse des contaminations, 978 cas ont été recensés. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes