Coronavirus Algérie : Voici les détails de l’aide de 30.000 Dinars Algériens

Algérie – Une allocation d’aide financière d’une valeur de 30.000 dinars serait attribuée, comme annoncé par Tebboune à la fin du mois dernier, tout au long de 3 mois pour déjouer les effets macabres du coronavirus en Algérie ; sur le tissu économique national. Le décret exécutif, sur l’aide aux professionnels (PME et PMI) impactés par la crise sanitaire, apparait sur le journal Officiel (JO). 

Le décret exécutif en question a effectivement fait objet de publication ; dans le dernier Journal Officiel (JO). Ce texte prévoit l’octroi en Algérie d’une aide financière de 30.000 dinars ; au profit de certaines professions touchées par les effets de la pandémie du coronavirus, Covid-19.

Le décret, signé par le Premier ministre Abdelaziz Djerad, vise à attribuer une aide financière. Celle-ci viendra au profit de certaines professions lourdement frappées par le fléau épidémique. Ces précisions proviennent du texte réglementaire publié au Journal officiel (JO).

Cette allocation d’aide financière se situe à hauteur de 30.000 dinars par mois. Précisons, également, la période pendant laquelle les intéressés percevront cette somme. Ainsi, les opérateurs affectés la recevront durant trois mois. C’est-à-dire un trimestre. Cela pour compenser les pertes que les mesures de confinement ont engendrées.

Aides financières : Pas avant une évaluation de près         

Selon le décret, on n’accordera cette aide financière qu’après une « évaluation minutieuse ». Ce sera donc une « évaluation rigoureuse de la situation de chaque corporation ». C’est ce qu’explique la même source. L’étude évaluative aura comme cible une certaine période dans le temps.

Ainsi, l’évaluation concernera la situation de chaque groupe professionnel au cours des quatre derniers mois.  Le décret stipule par ailleurs que cette aide n’est nullement soumise à l’impôt ; ou aux cotisations de sécurité sociale.

Le communiqué souligne notamment qu’il y aura lieu de détermination des modalités de mise en œuvre des dispositions de ce décret. Elle se fera selon un arrêté interministériel. Il s’agit des ministres chargés de l’Intérieur et des collectivités locales ; des Finances ; du Commerce ; et du Travail.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes