Votre Argent

Algérie : Nouvelle méthode pour vérifier la vie des retraités par la France

0
Algérie vie retraités France
S'abonner :

Algérie / France – En collaboration avec la BADR Banque, le régime complémentaire de l’assurance de retraités des salariés du secteur privé, Agirc-Arrco compte adopter de nouvelles mesures visant à vérifier si le pensionné est toujours en vie.

En effet, c’est ce qu’a indiqué ce 03 août le média algérien, Echourouk. Le régime de retraite complémentaire des salariés du secteur privé, Agirc-Arrco a annoncé de nouvelles mesures; qui s’inscrivent dans le cadre de vérification de l’état de la vie des retraités se trouvant en Algérie et qui bénéficient d’une pension versée par la France. 

Selon notre source, cette nouvelle formule qui consiste à vérifier si le bénéficiaire de la pension est toujours en vie; se fera en coopération avec la Banque algérienne de l’Agriculture et du Développement Rural (BADR). Ceci car, la plupart des pensions des retraités algériens de France, sont versées dans cette dernière; a souligné le média d’expression arabe.

Par ailleurs, ce dernier a rapporté l’annonce concernant ces nouveaux dispositifs de vérification; selon un rapport, présenté le 15 juillet dernier à la commission d’enquête du Parlement français. À noter que ce rapport a été présenté par le président de l’Agirc-Arrco, Jean-Claude Barboul. 

Convocation du pensionné par la BADR

D’autre part, le responsable français a révélé qu’une expérimentation; basée sur l’accompagnement du processus de vérification de la vie des retraités; en particulier ceux de plus de 85 ans; a été lancée en collaboration avec la BADR. Il est utile de savoir que ces nouvelles conditions exigent la présentation d’un certain nombre de documents; aux services de la banque; dont la carte d’identité nationale en cours de validité, un document d’état civil et un certificat de résidence. 

Le concerné doit se présenter physiquement à la BADR; stipule ce nouveau règlement de l’Agirc-Arrco. Cette procédure d’expérimentation s’est basée sur un échantillon de 95 retraités âgés de plus de 85 ans; répartis sur les wilayas de Bordj Bou Arreridj, Tizi Ouzou, Sétif et Béjaïa. 

S’agissant du processus de vérification; la banque envoie un courrier au pensionné lui demandant de répondre à cette convocation en se présentant personnellement; dans un délai de deux mois. Dans le cas contraire la pension lui sera retirée et ne lui sera plus versée.

Article recommandé :  Algérie : Samir Chaabna s'explique sur son refus de renoncer à la nationalité française

Coronavirus Algérie : Vers l’octroi de micro-crédit aux personnes démunies

Article précédent

Coronavirus Algérie : Voici les détails de l’aide de 30.000 Dinars Algériens

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.