Finance islamique en Algérie : BNA commercialise 9 produits (officiel)

Algérie – Comme promis, la Banque nationale d’Algérie (BNA) est la première banque algérienne à commercialiser les produits de la Finance Islamique. (9) Neuf produits ont été lancés à cet effet.

Après avoir reçu le feu vert du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, la Banque nationale d’Algérie (BNA) a annoncé officiellement ce mardi 4 août le lancement de son activité relevant de la finance islamique à travers la commercialisation de produits répondant à la charia, rapporte l’agence APS.

  Le président-directeur général de la BNA; Miloud Ferhati, a fait savoir que ce lancement sera fait à la fin du mois de septembre prochain à travers 32 agences de la BNA dans le pays. En outre; il a ajouté que 130 cadres ont été déjà formés pour assurer un bon service, rapporte la même source. 

Selon le Premier ministre, cette opération qui intervient dans le cadre des principes de la charia; sera répandue aux quatre coins du pays afin de faire profiter de ces produits bancaires dits islamiques au maximum. Il est question aussi, selon Djerad, de pousser encore plus loin le système financier algérien.

A l’aube d’un nouveau système financier, la confiance des citoyens est capitale

Le ministre a appelé les banques à ouvrir grandes leurs portes pour fournir aux clients toutes les informations nécessaires sur les conditions et les modalités de ce nouveau système, premier dans son genre en Algérie. Se mettre à l’écoute des clients assurera un système de qualité; « nous pouvons tirer profit de l’expérience des pays musulmans pionniers dans ce domaine », soutient Djerad.

Selon le Premier ministre l’arrivée du numérique dans le système bancaire va complètement bouleverser la donne; la technologie jouera le rôle du remède à plusieurs problèmes dont la liquidité. 

Dans le même sillage, le ministre n’a pas omis d’indiquer que la modernisation du système numérique va certainement accroître la satisfaction des clients et les encourager par la suite à utiliser les cartes bancaires pour les retraits. 

Finance islamique : Ce qu’il faut savoir sur les fatwas et les produits  

À cet effet, Kamel Bouzidi, membre du Haut Conseil islamique (HCI); également membre de l’Autorité charaïque nationale de la fatwa pour l’industrie de la finance islamique s’est prononcé concernant la nature de l’activité de finance islamique. Selon l’agence APS, Bouzidi a attesté que la finance islamique se base; dans son activité, sur la vente, le crédit-bail ou la Mourabaha et qu’elle ne prête pas d’argent.

Cette initiative se veut, selon lui, garantir la circulation de l’argent « halal ». Le chargé de la supervision des activités de finance islamique a indiqué que ces banques n’accordent pas de crédits avec intérêts. Il a assuré par la suite qu’aucun prélèvement d’intérêt pour les services fournis par les banques aura lieu. Mais elles reçoivent un certain pourcentage des bénéfices venant des opérations de vente, d’achat, de location et de Mourabaha.

Selon ce même responsable, il s’agit de la mise sur le marché de (9) neufs produits de la finance islamique, à savoir : Ijara Tamlikia, Ijara matériels, Mourabaha automobile; Mourabaha équipement, compte épargne islamique « jeunes », compte chèque islamique; compte courant islamique, mourabaha immobilier et compte épargne islamique.

Il a précisé par la suite, que quatre des produits déjà cités, sont des produits d’épargne qui seront utilisé afin de mobiliser les ressources des banques; les cinq autres restants seront consacrés au financement de divers projets.

 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes