Algérie

Coronavirus en Algérie : Vers un confinement total dans la wilaya de Sétif ?

1
Coronavirus confinement Sétif Algérie
S'abonner :

Algérie – La récente progression des cas d’infections au Coronavirus dans la wilaya de Sétif, laisse croire que cette dernière pourrait aller vers un confinement total; devenant ainsi le nouvel épicentre de l’épidémie dans le pays.

Vu la recrudescence des contaminations au niveau de la wilaya de Sétif, celle-ci est en passe de devenir le nouveau berceau de la contagion du Coronavirus en Algérie, de plus un confinement total pourrait lui être imposée; a en effet soutenu le Pr. Riad Mahyaoui; chef du service réanimation à l’hôpital CNMS de Sétif; et membre du Comité Scientifique chargé du suivi de l’évolution de la pandémie du Covid-19 en Algérie; lors de son passage ce 01 juillet sur les ondes de la radio Chaîne 3.

Si le recours au confinement total n’est pas à écarter dans cette wilaya; c’est en partie en raison de la récente hausse du nombre de contaminations. Rien que pour la journée du 30 juin, Sétif a enregistré 54 nouveaux cas diagnostiqués positifs au Coronavirus. « L’hôpital de Sétif affiche un taux record d’affluence; et pratiquement un taux d’occupation à 100 % »; a confié l’invité de la radio.

Par ailleurs, « la Commission a décidé de dégager des patients, qui n’ont pas besoin d’être hospitalisés, sur des lieux dédiés; notamment des centres de formation, des cités universitaires et des hôtels afin d’essayer de désengorger les hôpitaux », a fait savoir le même responsable.

La cellule opérationnelle s’est déplacée et a mis en place des mesures très strictes pour les enquêtes épidémiologiques avec traçage des cas, réalisation des tests et mise sous traitement; a-t-il expliqué. Concernant le confinement total de Sétif ou Batna; l’orateur a avancé qu’il s’agit des prérogatives des autorités supérieures du pays; et que le Comité Scientifique ne fait qu’orienter et donner des directives.

Coronavirus en Algérie : « Les deux prochaines semaines seront cruciales et décisives »

Le professeur Mahyaoui poursuit en affirmant que les pouvoirs publics œuvrent à freiner la dissémination de ce fléau viral dans les 15 prochains jours; soit jusqu’au 13 juillet. « Si durant cette phase de contamination on arrive à endiguer le virus et le nombre de cas, on est tiré d’affaire ». Faute de quoi « Sétif peut aller vers un confinement total; comme c’était le cas auparavant pour la wilaya de Blida »; a-t-il étalé.

De plus, les autorités locales, dont les walis, ont été instruites de prendre toutes les mesures nécessaires; dans le cas où la situation deviendrait incontrôlable; quitte à fermer des quartiers et même des régions; a-t-il rappelé. Toutefois, il a été ferme; il ne s’agit pas d’une deuxième vague car l’Algérie n’a pas avoisiné les zéros cas.

La deuxième vague surviendrait, selon lui,  quand il y aura des chiffres avoisinant « le nombre zéro et quelques cas sporadiques ». « Si au bout de deux ou trois semaines la courbe avoisine le zéro et revient à la hausse; là on peut dire que c’est une deuxième vague ». Actuellement, ce n’est qu’une continuité de l’épidémie; qui est encore là; a-t-il déploré; en mentionnant les citoyens irresponsables qui ne respectent pas les gestes anti-Coronavirus.

Article recommandé :  Le Maghreb Uni doit se solidariser face au Coronavirus, selon Benkhalfa

Algérie : Morts, contaminés, guéris.. Bilan du Coronavirus au 01 juillet

Article précédent

AADL 2020 en Algérie : Ouverture du site web pour les souscripteurs

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. De plus en plus complexe cette gestion incohérences de la pandémie qui touche notre pays depuis Mars 2020. Des mesures et des contre-mesures sont prises tout au long de la situation .
    -confinement totale de la wilaya de Blida,
    -confinement partiel pour d’autres wilayas de 15h à 7h du matin puis de 17h à 7h du matin
    – première phase de deconfinement sur certaines activités commerciales ,
    – deuxième phase de deconfinement avec certaines mesures qui ne sont jamais appliquées
    Ce deconfinement vient avec un nombre de nouveaux cas avouant 100.
    -l’Aid arrive avec son lot de pratiques sociales sans respect des mesures de distanciation
    Le nombre de nouveaux cas reprennent , mais aucune mesure des pouvoirs publics n’est venues remettre les choses au point. 200, puis 300 nouveaux cas et les pouvoirs publics tiennent comme responsable la population. La population à besoin d’être guidée , orientée et protégée. Or aucune de ces prerogatives n’est venues rendre confiance à ce peuple qui ne croit plus en ses gouvernants.
    Un manque flagrant de messages de sensibilisation sur les chaînes tv, toutes les chaînes Algériennes.

Comments are closed.