Algérie

Algérie : Rebrab et Benhamadi parmi les meilleures entreprises du MENA

1
Algérie Rebrab Benhamadi
S'abonner :

Algérie – Le magazine « Forbes » classe les Groupes Cevital de Rebrab, Benhamadi et Mehri dans le Top 100 des entreprises familiales de la région MENA de l’année 2020.

En effet, le magazine économique américain « Forbes »; vient de publier sur son site officiel, la liste des 100 premières entreprises de la région MENA. Dans ce Top 100 figure trois (3) entreprises algériennes. Ainsi, l’on retrouve les groupes appartenant aux hommes d’affaires Rebrab, Benhamadi et Mehri, occupant une importante position économique en Algérie.

Il est utile de préciser que ce classement recense les plus grandes entreprises de la région, en termes de ventes, bénéfices, actifs et de valeur boursière. Cependant, le Groupe Cevital se place à la 22e position; quant au Groupe Benhamadi; celui-ci arrive au 92e rang. Pour sa part, le groupe Mehri clôture le classement en obtenant la 100e et dernière place de ce Top 100 des meilleures entreprises de la région MENA 2020.

Au niveau du Maghreb, l’on retrouve également le Groupe Marocain Akwa. « Forbes » place ce dernier à la 25e position du classement. Par ailleurs, le magazine a fourni une brève description de chaque Groupe. Concernant le Groupe Marocain susmentionné; il a été créé en 1959; et son PDG est l’homme d’affaires Aziz Akhannouch. 

Qui sont les Groupes Rebrab, Benhamadi et Mehri, selon Forbes ?

S’agissant du Groupe Cevital, fondé en 1971; le magazine a indiqué le nom de son PDG qui n’est autre que l’homme d’affaires Issad Rebrab. « Forbes » estime que cette société représente la plus grande entreprise privée en Algérie; avec 26 filiales établies sur 3 continents. De plus, cette entreprise détient la plus grande raffinerie de sucre au monde; avec une capacité de production annuelle de deux (2) millions de tonnes.

Mais aussi la plus grande raffinerie de pétrole en Afrique, avec une production de 570.000 tonnes par an. Rappelons que ce même magazine a placé Rebrab à la 426e place dans le classement des hommes les plus riches au monde en 2020. 

Concernant le Groupe industriel Benhamadi, le magazine a souligné que cette entreprise repose sur l’activité commerciale de la famille, fondée par El Hadj Mohamed Tahar Behamadi. Par ailleurs, notre source n’a pas omis de précisé que la société « Condor » représente la plus grande entreprise du Groupe.

Pour ce qui du Groupe Mehri, une des plus vieilles fortunes d’Algérie; fondée par le magnat Djilali Mehri; ce groupe est spécialisé dans plusieurs secteurs; dont le commerce, l’immobilier, le tourisme, l’hôtellerie, l’agriculture et l’industrie. Le groupe contrôle également Atlas Pack Algérie et possède plusieurs hôtels de luxe au niveau national.

Article recommandé :  Les riches Algériens à l'affût de l’immobilier en Turquie, au Maroc et en Tunisie

Ouverture des frontières : L’Allemagne exclut l’Algérie et le Maroc

Article précédent

Air Algérie / Algérie Ferries : Vers l’ouverture du marché du transport au privé ?

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. comment sont devenus des hommes d’affaires durant la décennie sanglante des années 1990, comme Rabrab ancien comptable des hauteurs d’Alger, ces hommes douteux ils ont profité durant l’agonie des pauvres algériens victimes du terrorisme et des escadrons de la mort, ces innocents égorgés comme des moutons des femmes, des enfants, des vieillards….
    aucun homme d’affaires véreux n’a été traduit devant une cour pour vérifier l’origine de sa fortune douteuse, (drahem el hram) heureusement il y a la mort pour le riche comme pour le pauvre dans le même trou, même cimetière (Dieu le misericordeur entend et voit tout. ou est la justice dans ce pays.
    pour devenir un homme d’affaires multimillardaire au moins trois à quatre générations avec l’argent licite (drahem el halal)

Comments are closed.