AccueilActualitéAlgérieCoronavirus en Algérie : Le bilan de ce 02 novembre (contaminations)

Coronavirus en Algérie : Le bilan de ce 02 novembre (contaminations)

Algérie – Le bilan des contaminations au Coronavirus a enregistré au cours de ces dernières 24 heures une baisse en ce 02 novembre. Le Comité du suivi de l’évolution du Covid-19 a enregistré 302 nouveaux cas contaminés.

Effectivement, le bilan des contaminations au Coronavirus en Algérie, a enregistré en ce 02 novembre une baisse des contaminations. Le Comité en charge du suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus dans notre pays, a donc recensé 302 cas de contaminations au Covid-19 ; selon ce qu’a annoncé le porte-parole du Conseil Scientifique ; le Dr Djamel Fourar.

Ce qui signifie qu’au total ; c’est-à-dire depuis l’apparition du premier cas de contagion au Covid-19 en février dernier ; l’Algérie comptabilise 58.574 cas infectés par le Coronavirus ; d’après les données fournies par la même source.

Vers le retour à la normale ? Berkani s’exprime

En effet, hier, le 29 octobre 2020; le docteur, membre de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) et membre du Comité Scientifique chargé du suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus en Algérie; a déclaré que les cas de contaminations en Algérie sont en hausse en ce moment et que ce n’est pas du tout le moment de retourner à la vie normale selon notre source Algérie Eco.

Il faut rappeler que l’Algérie a enregistré 306 nouveaux cas de contaminations hier or qu’il y a un peu plus de quinze jours; elle enregistrait moins de 170 cas par jour. D’après la même source, le docteur signale que cette tendance haussière est due au fait que certaines personnes ne se font pas diagnostiquées car le PCR n’est pas à la portée de tout le monde. 

« On ne peut pas appeler cette tendance haussière, une deuxième vague » tels étaient les propos de docteur Bekkat pour rassurer les esprits. D’après lui, c’est une augmentation de cas que nous avons et que la deuxième vague est ce qui arrive actuellement dans les pays européens. D’après ses propos sur les ondes de la chaîne 3, ceci est un signal d’alarme que nous devons prendre au sérieux.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes