16.9 C
Alger
16.9 C
Alger
lundi, 17 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieÉnergieBourse : « l'Algérie prête à stabiliser le marché du pétrole mondial...

Bourse : « l’Algérie prête à stabiliser le marché du pétrole mondial »

Publié le

- Publicité -

Énergie – Face aux défis que lui impose la variation des cours de pétrole ces derniers mois, l’Algérie se tient prête à prendre les mesures nécessaires pour maintenir la stabilité du marché, a indiqué le ministre de l’Énergie et des Mines. 

En effet, le prix de l’or noir connait de nombreuses fluctuations. Il y a quelques mois, ce dernier connaît une hausse importante. Il avait dépassé la barre des 100 dollars le baril. Mais, depuis le mois de juillet dernier, une tendance baissière a commencé à apparaître et menace de casser les prix. Face à cette situation, l’Algérie se tient prête à prendre les mesures nécessaires afin de maintenir la stabilité du marché mondiale du pétrole   

C’est ce qu’a affirmé le ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab. Dans sa déclaration, le responsable a fait savoir que l’OPEP+ se réunira le 5 septembre prochain. Et cela pour évaluer les développements du marché pétrolier et ses perspectives à court terme. Il a souligné qu’elle sera également l’occasion de définir une approche commune pour les prochains mois.  

- Publicité -

Cette dernière permettra, selon Arkab, de consolider les efforts consentis par l’OPEP et ses partenaires de la déclaration de coopération. Et ce, dans le but d’assurer la stabilité du marché pétrolier international, a-t-il poursuivi. Il s’agit de ce qu’a rapporté le quotidien arabophone Echorouk

Arkab s’est dit « contrarié » de la rapidité de l’évolution du prix du pétrole 

Par ailleurs, le ministre a fait aussi savoir que la prochaine réunion de l’OPEP+ coïncide, à quelques jours près, avec le 6ᵉ anniversaire de l’accord d’Alger. En soulignant que ce dernier était la base de la déclaration de coopération entre l’OPEP et ses partenaires non OPEP. Dans ce sens, Arkab a rappelé que l’Algérie s’est distinguée par le respect de la limitation de la production et par une participation active aux décisions prises au sein de ladite déclaration. 

En outre, le ministre de l’Énergie s’est dit « contrarié » par la forte volatilité des prix du pétrole. Ceux observés depuis plusieurs semaines. Selon lui, ces tarifs ne reflètent pas un changement majeur des fondamentaux du marché pétrolier. « Ils reposent sur une anticipation excessive des craintes liées au ralentissement de la croissance économique et de la demande mondiale de pétrole sur les marchés financiers », a-t-il encore souligné. 

- Publicité -

À cet effet, Arkab a affirmé l’engagement de l’Algérie avec l’ensemble de ses partenaires de l’OPEP+. Celui de prendre les mesures nécessaires qui permettraient de maintenir la stabilité et l’équilibre du marché mondial du pétrole.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -