AccueilÉconomieÉnergieNous allons faire de l’Algérie un leader mondial dans l’énergie solaire :...

Nous allons faire de l’Algérie un leader mondial dans l’énergie solaire : Le P-DG de Sonelgaz l’affirme

Énergie – Le PDG du groupe Sonelgaz affirme que, dans quelques années, l’Algérie deviendra un leader mondial dans l’énergie solaire. Curieux d’en savoir plus à ce propos ? Restez branchés alors ! L’équipe de Dzair Daily vous en dit davantage dans cette nouvelle édition du 22 novembre 2022. 

En effet, le Président Directeur Général (PDG) de Sonelgaz, Mourad Adjal, a déclaré, ce mardi, qu’en 2035, l’Algérie sera un grand producteur et un leader mondial dans l’énergie solaire. Il s’agit en tout cas de ce que rapporte le quotidien francophone, Algérie Eco dans son numéro. Si vous êtes intéressés de connaître plus de détails, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. 

Dans le détail, le premier responsable du groupe Sonelgaz a fait savoir que l’Algérie dispose des capacités pour fournir de l’énergie sur le marché mondial. « À l’horizon 2035, cette énergie va dépasser les 45.000 mégawatts », a-t-il affirmé. Sachant que notre pays produit aujourd’hui une quantité de 25.000 mégawatts d’électricité. 

Il convient de préciser que l’Algérie consomme une moyenne allant de 12.000 jusqu’à 17.000 mégawatts. Ce qui peut lui permettre de céder une quantité d’environ 10.000 mégawatts sur le marché régional. Ce n’est pas tout ! Retrouvez plus de détails dans les prochains paragraphes de la deuxième partie de cet article. 

Conférence sur les interconnexions électriques en Méditerranéen : voici les détails

En effet, le ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab a participé, ce mardi, aux travaux de la Conférence sur les interconnexions électriques en Méditerranéen. Et ce, en présence du Comité maghrébin de l’électricité (COMELEC) et de l’Observatoire méditerranéen de l’énergie (OME).

En plus de l’Association des gestionnaires des réseaux de transport de l’électricité méditerranéens (Med-TSO). Et l’Association méditerranéenne des agences nationales de maîtrise de l’énergie (MEDENER). Selon la susdite source médiatique, Mohamed Arkab a affirmé que le projet d’interconnexion électrique entre l’Algérie et l’Europe vise à renforcer les échanges électriques régionaux.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes