L’Algérien Andy Delort répond aux critiques des supporters du MHSC

Foot – Le footballeur international algérien, Andy Delort, revient sur l’impact des critiques qui lui ont été destinées de la part des supporters du MHSC.

En effet, le footballeur international algérien, Andy Delort, lors d’un reportage qui lui a été consacré, est revenu sur l’impact des critiques qu’il a reçu de la part des supporters du MHSC. Ceci, suite aux deux rencontres à domicile contre Nîmes et Reims, selon le site DZ Ballon.

L’attaquant de Montpellier, ne s’est en fait pas du tout montré soucieux. Bien au contraire, il a expliqué qu’il prend avantage de ses reproches en les transformant en source de motivation. Ainsi, il estime que les supporters ont tendance à critiquer les joueurs après chaque défaite de leur club préféré. 

Dans le détail, il a cité en exemple, son cas ainsi que celui de ses coéquipiers, Gaëtan et Téji qui étaient très reconnus par le public et faisaient partie des plus forts. Quant à Vito, on l’a même qualifié de monstre. Et voilà qu’après le match, Andy explique que lui et les deux autres joueurs ne valent plus rien aux yeux des supporters, et Vito est devenu trop vieux pour jouer en Ligue 1.

Ceci dit, le coéquipier de Riyad Mahrez se dit fier que les gens parlent de lui de la sorte. Car ça lui fait sentir d’une façon ou d’une autre qu’il est important, et que les gens attendent plus de lui. Chose, selon le joueur, qui le motive à donner le meilleur de lui-même, identifier ses faiblesses et essayer de se surpasser. 

Andy Delort et les supporters, une vraie histoire de couple

Dans ses propos, Andy Delort va même jusqu’à comparer sa relation avec les supporters à une histoire de couple. Il déclare que c’est comme dans l’amour, dès que la personne se sent trahie, elle se met sur ses gardes. Même chose pour les supporters, après la défaite face à Nîmes, les supporters vivent ça comme une trahison.

Au final, l’attaquant des Verts, déclare qu’il doit se racheter, et qu’il est prêt à se donner à fond lors des prochaines rencontres. Ce qui fera de l’histoire de Nîmes, un mauvais souvenir pour les supporters qu’ils vont très vite oublier, selon la même source sus-citée.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes