Algérie : voici le nombre de vaccinés contre le coronavirus

Algérie – Après la recrudescence des cas contaminés au coronavirus dans notre pays, on vous indique le nombre officiel de vaccinés à ce jour. Les détails, ce 24 janvier 2022.

Compte tenu de la situation actuelle qui augure une puissante 4e vague de la Covid-19, le Pr Ryad Mahyaoui, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie du Coronavirus, a fait état du nombre de vaccinés en Algérie. C’était lors de son intervention sur les ondes de la Radio nationale jeudi dernier. Au total, 13 millions d’Algériens ont reçu le vaccin depuis le début de la campagne de vaccination à travers le territoire national.

Ainsi, les données du secteur sanitaire en Algérie soutiennent que 94% des patients décédés du Covid-19 n’étaient malheureusement pas vaccinés. Ce qui pousse les professionnels de la santé à tirer la sonnette d’alarme en faveur d’une vaccination plus importante. D’ailleurs, le responsable sus-cité prévoit l’augmentation du taux de personnes vaccinées prochainement. Cela, par rapport à la demande qui reprend dans les centres de vaccination.

D’autre part, le spécialiste au service d’épidémiologie et de médecine préventive (SEMEP) du CHU Benbadis de Constantine, Djamel Zoughaileche, a appelé les citoyens à se faire vacciner. En conséquence des derniers chiffres et de la montée record des cas contaminés par le virus, saturant ainsi les hôpitaux nationaux. Notamment avec l’apparition du variant Omicron.

Delta – Omicron : voici ce qui faut savoir sur ces variants de la Covid-19

En réalité, l’expert Zoughaileche a expliqué que les deux premières doses du vaccin protègent à 50% qui peut aller jusqu’à 60%. Mieux encore, la troisième dose serait efficace à 90%. Selon les propos de l’expert, une personne qui contracte le variant Delta du coronavirus peut contaminer environ 6 personnes.

Quant au patient atteint de la nouvelle souche mutée Omicron, sa contamination serait plus importante et toucherait de 8 à 19 autres individus. C’est pourquoi, il ajoute dans une déclaration à l’APS que la priorité pour cette vaccination doit être donnée aux sujets vulnérables. Dans ce cas, il note les personnes âgées et ceux souffrant de maladies chroniques. Mais également tous les travailleurs exposés aux risques tel que le secteur de la santé publique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes