AccueilActualitéAlgérieAlgérie : voici le niveau actuel de l’eau dans les barrages

Algérie : voici le niveau actuel de l’eau dans les barrages

Algérie – Le directeur central de l’alimentation en eau potable au niveau du ministère des Ressources en Eau dévoile le niveau de remplissage des barrages. Retrouvez les détails dans les prochaines lignes de cet article du 21 mars 2022.

En effet, le porte-parole du ministère des Ressources en eau a dévoilé le niveau actuel de cet élément vital dans les barrages en Algérie. Dans le détail, Omar Bougueroua a indiqué que le taux de remplissage des barrages est actuellement de 37 % de la capacité nationale totale de stockage des ressources en eau.

En marge d’une entrevue accordée à la Radio Algérienne, le directeur central de l’alimentation en eau potable a apporté davantage de précisions. Ainsi, Bougueroua a révélé que cette proportion représente une quantité équivalente à 2,1 milliards de mètres cubes.

À ce propos, le locuteur a signalé que ce pourcentage atteint est jugé insuffisant. Cela, compte tenu des capacités nationales de stockage disponibles qui s’élèvent à 9 milliards de mètres cubes. Dans ce contexte, l’intervenant a fait savoir que l’Algérie compte actuellement 75 barrages en cours d’exploitation. De même, le pays s’enrichira de 5 autres barrages qui entreront bientôt en service. En plus de 5 barrages en cours de construction.

Algérie : autres révélations du responsable au ministère des Ressources en eau

Par ailleurs, le porte-parole a souligné que les autorités concernées ont élaboré un programme particulier. Celui-ci vise à atteindre 12 milliards de mètres cubes d’eau stockée à moyen terme. Et ce, en utilisant des eaux permanentes non conventionnelles pour parvenir à s’adapter aux changements climatiques. Ces eaux sont principalement issues de l’eau produite à partir des usines de dessalement d’eau de mer. Mais aussi, de traitement des eaux usées.

Dans son allocution, l’intervenant a déclaré que les barrages représentent seulement 33% des ressources en eau produites au niveau national. En revanche, les eaux souterraines reflètent un taux de 50 % du total des ressources en eau. Tandis que les stations de traitement et d’épuration des eaux génèrent un ratio de 17 % des ressources en question.

En outre, le responsable a parlé des endroits les plus touchés par la pénurie des ressources en eau en Algérie. À cet égard, Bougueroua a expliqué que la crise d’eau concerne essentiellement les wilayas qui étaient liées aux barrages au cours des deux dernières années. Selon lui, ce manque en matière d’eau est notamment dû à la rareté des précipitations.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici