30.9 C
Alger
30.9 C
Alger
vendredi, 12 juillet 2024
- Publicité -
AccueilPolitiqueNationAlgérie : Vers un remaniement ministériel et la dissolution du Parlement ?

Algérie : Vers un remaniement ministériel et la dissolution du Parlement ?

Publié le

- Publicité -

Algérie – Un remaniement ministériel partiel et une dissolution du Parlement devraient bientôt être opérés. C’est ce qui a été sous-entendu par les chefs de partis politiques qui ont rencontré le président Tebboune.

En effet, au lendemain de son retour en Algérie, après un séjour médical en Allemagne, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a entamé une série de rencontres avec plusieurs chefs de partis politiques.

A l’issue de ces rencontres, les chefs de partis politiques reçus au siège de la présidence d’El Mouradia ont évoqué un remaniement ministériel partiel imminent; ainsi qu’une prochaine dissolution du Parlement. Cette décision sera suivie d’une organisation d’élections législatives anticipées.

- Publicité -

Soufiane Djilali parle des “changements” prévus par Tebboune

« Le président de la République n’exclut pas la dissolution de toutes les assemblées élues, autant législatives que locales. En tous cas, les élections auront lieu selon un calendrier étalé sur toute l’année 2021 »; a indiqué le président du parti Jil Jadid, Soufiane Djilali, qui a été reçu, hier 13 février; par le président Tebboune, au siège de la présidence de la République à El Mouradia.

Il poursuit, en évoquant un prochain remaniement ministériel partiel au sein du gouvernement. « Il [le président] veut rééquilibrer l’action du gouvernement. Il prévoit d’autres changements après les élections législatives »; a en outre révélé Soufiane Djilali.

Bengrina et Belaïd évoquent le prochain remaniement ministériel en Algérie

Même constat du côté de Abdelkader Bengrina, ancien candidat aux présidentielles et président du mouvement El Bina, qui a souligné que son entrevue avec le président Tebboune a porté sur une discussion autour du « déficit dont souffrent plusieurs départements ministériels ».

- Publicité -

Il a en outre évoque la possibilité d’opérer un remaniement imminent au sein du gouvernement. Un changement que le président estime « approprié », a précisé Bengrina au micro du média arabophone Echorouk.

Pour sa part, l’ex-candidat aux élections et président de Front El Mostakbel, Abdeleziz Belaïd, a expliqué que « le président Tebboune n’était pas satisfait de rendement d’une partie de l’actuel gouvernement »; laissant ainsi présager un remaniement ministériel dans les jours à venir.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -