L’Algérie réduit ses exportations de gaz vers l’Espagne de moitié

Énergie – Les exportations du gaz d’Algérie destiné à l’Espagne ont été réduites à 50 % en raison de la crise de cette substance entre les deux pays. Dzair Daily relate pour vous tous les détails à ce sujet, dans la suite de son édition du 13 août 2022.

En effet, le nouveau positionnement du Gouvernement de Pedro Sànchez sur la question du Sahara occidental a été un coup dur pour l’Algérie. Ce revirement de la part de l’Espagne a entraîné une détérioration dans la relation algéro-espagnole. Cela dit, la dépendance de l’Espagne vis-à-vis des exportations du gaz d’Algérie a diminué de la moitié, rapporte le quotidien Echorouk

Effectivement, ce retournement de situation de la part du client espagnol a engendré une crise de gaz avec son homologue algérien. Poussant ainsi le Gouvernement d’Abdelmadjid Tebboune à prendre la décision de réduire son approvisionnement de gaz avec son homologue espagnol. Les derniers chiffres ont révélé que l’importation du gaz algérien a diminué de 42 %. Cela, depuis le début de l’année courante, jusqu’au mois dernier. 

Soit du mois de janvier au mois de juillet dernier, a dévoilé l’entreprise espagnole Enagás. De ce fait, l’Algérie perd son titre de premier fournisseur de gaz de l’Espagne. Après avoir occupé la première place, notre pays a été surclassé par les États-Unis d’Amérique et la Russie. Et est donc passé à la troisième place au cours des sept (7) derniers mois.

Une baisse considérable d’approvisionnement en gaz algérien

En effet, suite aux tensions diplomatiques entre l’Algérie et l’Espagne, l’utilisation du gaz algérien a considérablement baissé. Dans le détail, les importations espagnoles de gaz algérien, des sept (7) derniers mois, équivalent à 24,5 %. Face à 48 % l’année précédente. Cela signifie que l’approvisionnement de cette substance a baissé de près de 50  % entre les deux homologues.

Une telle situation pousse l’Espagne à se tourner vers de nouveaux associés pour répondre à ses besoins en gaz. C’est ainsi que de nouvelles relations avec le Qatar et le Nigéria ont vu le jour. Le Gouvernement algérien, de son côté, a changé de partenaire. L’Algérie a donc récemment signé un accord pour augmenter son approvisionnement en gaz vers l’Italie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes