AccueilÉconomieÉnergieL’Algérie exporte le gaz argon vers la France et l’Italie pour la...

L’Algérie exporte le gaz argon vers la France et l’Italie pour la toute première fois

Énergie – Pour la première fois, l’Algérie délivre une sorte de gaz assez spéciale vers la France et à l’Italie, le gaz argon. Nous vous en disons plus à ce sujet dans les quelques lignes qui suivent de cet article du 3 août 2022.

Les exportations algériennes en hydrocarbures comptent désormais un élément de plus. En effet, l’Algérie a effectué le premier acheminement de gaz argon vers la France et l’Italie. Celui-ci est l’un des gaz rares utilisés dans les activités pétrochimiques.

C’est en fait l’entreprise RayanOx spécialisée dans la production de gaz médicaux et industriels qui a réalisé l’opération. Selon le communiqué de la direction de l’organisme, la France et l’Italie ont reçu deux conteneurs citernes (Iso-tank). Ils contiennent plus de 20 tonnes chacun.

Par ailleurs, le communiqué repris par l’APS précise que ces exportations « seront suivies par d’autres livraisons qui s’étaleront jusqu’à décembre 2023 ». Soulignant que « d’autres clients d’Europe viennent de confirmer leurs commandes que nous allons livrer dès l’obtention des autorisations d’export ».

Petit aperçu sur l’entreprise RayanOx

À propos, l’usine RayanOx est située dans la zone de Bethioua à Oran. Celle-ci dispose d’un bloc administratif en plus de cinq autres unités. L’une pour la séparation de l’air ASU pour la production de l’oxygène notamment, tandis que les autres sont dédiées pour la production de protoxyde d’azote, de CO2, d’acétylène ainsi qu’au remplissage et mélange de gaz médicaux et industriels.

Il sied de noter, dans ce même sillage, que cette entreprise privée a été lancée en 2017. Néanmoins, elle n’est entrée en phase d’exploitation qu’au cours du second semestre de 2021. Elle a alors contribué à répondre à la demande en oxygène pendant l’épidémie du coronavirus.

L’entreprise propose effectivement une variété de produits qui servent plusieurs secteurs. Il s’agit essentiellement des secteurs de la santé, l’industrie agroalimentaire, et l’énergie. Cela, en plus des secteurs de la pétrochimie, l’environnement et l’agriculture et les gaz spéciaux dédiés à des usages particuliers.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes