AccueilSociété et CultureFaits DiversAlgérie Poste : un faux cadre supérieur ciblant les femmes arrêté

Algérie Poste : un faux cadre supérieur ciblant les femmes arrêté

Algérie – Un faux cadre supérieur d’Algérie Poste a été arrêté pour avoir volé plusieurs femmes. Pour les curieux, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous dans cette nouvelle édition du dimanche 27 novembre 2022.

En effet, les services de sécurité de la wilaya d’Alger ont lancé un appel au public. Et ce, en ce qui concerne une personne soupçonnée d’être impliquée dans des affaires liées à l’usurpation d’identité d’un cadre supérieur. Plus encore ! Ce faux cadre est accusé d’avoir trompé ses victimes dans des bureaux d’Algérie Poste. 

En ayant comme principale cible des femmes. Vous êtes intéressé et vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, plus de détails à cet égard. Dans le détail, le communiqué de la Sûreté nationale indiquait que la personne apparaissant sur la photo est suspectée dans des affaires d’usurpation d’identité d’un cadre supérieur. 

Sachant qu’il est précisément question de tromper les victimes. Cela, afin de leur voler des sommes d’argent. Tout en prenant soin de cibler des femmes à travers les différents centres postaux situés sur le territoire de la wilaya d’Alger. C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar dans son récent numéro. 

La Sûreté nationale demande l’aide des citoyens 

Effectivement, à travers une annonce, les services de sécurité demandent l’aide des citoyens qui disposent d’une quelconque information à propos de cet escroc. Ils s’adressent donc « à toute personne victime de ce qui précède, qu’elle l’ait rencontrée personnellement. Ou traiter avec lui. Ou qu’elle ait des informations en tant que témoin ».

Si c’est le cas, « allez au siège de la police judiciaire situé rue Pasteur, à Alger ». Si cela n’est pas possible, vous pouvez également « vous rendre auprès du commissariat le plus proche au niveau de tout le territoire national afin de porter plainte ou de témoigner concernant cette affaire ». C’est ce dont a fait état la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes