AccueilSociété et CultureSociétéLe montant des revenus de l'Algérie tirés des amendes infligées aux spéculateurs...

Le montant des revenus de l’Algérie tirés des amendes infligées aux spéculateurs dévoilé

Algérie – Le montant des revenus tirés des amendes imposées aux spéculateurs en Algérie a été dévoilé par les services de la Direction générale des Douanes (DGD). Dzair Daily vous apporte plus de détails à ce sujet dans les lignes qui suivent. 

Au cours des neuf derniers mois, les services de la DGD en Algérie ont tiré des revenus faramineux des amendes infligées aux spéculateurs. En effet, ce phénomène prend de plus en plus d’ampleur dans la société algérienne. Chose qui a nécessité l’intervention immédiate des autorités responsables afin de lutter donc contre cette pratique. 

Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 13 novembre 2022. Tout d’abord, on notera que la loi sur la spéculation a promulgué des peines sévères à l’encontre des infracteurs. Cependant, plusieurs consommateurs se plaignent encore de la rareté de certains produits alimentaires.

En effet, des spéculateurs continuent d’adopter cette mauvaise pratique. Et cela, en stockant, illicitement, de grandes quantités de produits de large consommation destinés à la spéculation.

Soit, notamment, la semoule, l’huile de table, le lait et le sucre. C’est à cet effet que les services de sécurité ont redoublé d’efforts, permettant d’arrêter tout escroc. D’ailleurs, le bilan a dévoilé des chiffres alarmants. Vous trouverez plus de détails à cet égard, dans la deuxième partie. 

Amendes pour les spéculateurs : le revenu récolté s’élève à 1.5 milliard de dinar 

À en croire les révélations de la chaîne Ennahar Tv, près de 63 personnes ont été arrêtées dans le cadre de la lutte contre la spéculation. Dans le détail, Mohamed Bendada, doyen inspecteur à la Direction générale des Douanes (DGD), a fait état de 168 opérations effectuées. Cela durant les neufs (09) derniers mois. 

Selon la même source, ces opérations ont abouti à la saisie de l’équivalent de 54.6 millions de dinars. Dans ce sillage, on notera que le législateur algérien a imposé de lourdes peines contre les spéculateurs.

Pour rappel, celles-ci peuvent aller jusqu’à 12 ans de prison. En plus des amendes qui s’élèvent à 500.000 dinars. Dans ce sens, on précisera que Mohamed Bendada a dévoilé une somme astronomique équivalente à 1.5 milliard de dinars.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes