Algérie : Mohamed Lamine s’explique sur sa retraite anticipée

Algérie – Après une absence qui a duré plusieurs années devant le petit écran, le désormais ex-chanteur algérien Mohamed Lamine revient sur les raisons pour lesquelles il a pris une retraite anticipée. Voici ce qu’il a dit.  

Il quitte le monde de la chanson et mis terme à une riche carrière d’artiste pour se consacrer pleinement à un autre monde. Avec un qamis, l’artiste très connu pour ses graves et ses aigus qui a choisi de se faire discret toutes ces années, Mohamed Lamine en l’occurrence, est revenu sur les raisons pour lesquelles il a décidé de dézinguer le milieu artistique en Algérie et prendre une retraite anticipée.  

En effet, dans une déclaration a chaîne télévisée Echorouk TV ce dimanche 06 décembre, Mohamed Lamine a décidé d’expliquer pourquoi il a arrêté la scène. Tout d’abord, afin de répondre aux questions posées par ses fans, il a tenu à dire qu’il n’a jamais déclaré qu’il a arrêté de chanter. À ce qu’il parait, il était grand temps pour se faire après cette longue période. « Oui j’ai arrêté ce que je faisais », tranche-t-il tout en faisant référence au style musical sentimental qu’il chantait. 

« C’est une affaire personnelle », dit-il. Il ajoute pour dire : « J’ai 50 ans, je préfère opter pour un autre style qui est un peu rare ». Mohamed Lamine a par la suite tenu à rassasier la curiosité de ses fans et a révélé qu’il va consacrer sa voix pleinement aux chants religieux dans les mois à venir. Cela puisqu’il pense qu’« On n’a pas ça en Algérie ». Au sujet de sa retraite, il déclare que celle-ci fait bel et bien partie du voyage qu’il a effectué, soit le pèlerinage.

Mohamed Lamine, était-il un muezzin lorsqu’il était enfant ? 

C’est ce que disent plusieurs après avoir entendu des spéculations qui ont avancé sa retraite. En réponse, Mohamed Lamine a tenu à leur expliquer ce qu’il faisait réellement à son jeune âge. « Pour répondre à cette question, non je ne faisais pas l’appel à la prière aux mosquées. Je me souviens qu’on avait formé un groupe pour réciter des chants religieux dans une mosquée située à la montagne où je vivais lorsque j’avais 10 ans ou 11 ans », ajoute-t-il.

« J’étais en tête de l’équipe », se souvient-il. Et « j’ai fait preuve de talent dès un âge précoce », souligne le chanteur Algérien. « Nous organisions des fêtes religieuses, du Mawlid Nabawi, du Aïd également et c’est pour ça que plusieurs ont gardé cette idée et ils l’ont confondu avec l’affaire de l’appel à la prière ». « Je n’ai jamais fait d’appel à la prière quand j’étais petit », précise l’artiste Algérien

« La première fois quand je l’ai fait c’était à la chaine de télévision d’El Djazairia One », il y a trois ans, explique-t-il. « Actuellement, je suis un muezzin dans une mosquée et je le fais de temps en temps », tient le chanteur à informer ses fans. Par ailleurs, il confirme qu’il n’a pas regretté ce choix de laisser son ancien style et souhaite vivement devenir un imam.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes