23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
jeudi, 18 juillet 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantAlgérie : « Hausse de l’âge de la scolarisation des enfants à...

Algérie : « Hausse de l’âge de la scolarisation des enfants à 7 ans », propose un syndicat

Publié le

- Publicité -

Algérie – Les enfants âgés de six ans sont-ils aptes à commencer leur scolarisation ?  Le Syndicat des travailleurs de l’Éducation (SATE) suggère un changement au niveau du système éducatif et propose de mettre la scolarisation des jeunes enfants en première année primaire à l’âge de sept ans.  

Lors d’une entrevue accordée au quotidien Echorouk, Mohamed Belamri, secrétaire général du Syndicat algérien des travailleurs de l’Éducation (SATE), affirme que son organe syndical a décidé de plaider pour plusieurs changements. Notamment, une amélioration absolue de l’école primaire qui passe, entre autres, par relever l’âge de scolarisation en Algérie. 

D’après le quotidien arabophone Al-Shorouk, le secrétaire général du Syndicat a proposé au ministère de l’Éducation, de mettre en évidence un suivi et un accompagnement psychologique des élèves inscrits à l’école primaire. Particulièrement pour les enfants souffrant de complexes psychologiques. 

- Publicité -

Selon la même source, les experts en psychologie de l’enfant trouvent qu’il est plus convenable de relever l’âge scolaire à sept ans. Ainsi, l’enfant aurait largement eu le temps afin de s’amuser. Et de jouer. Car le monde éducatif nécessite des préparatifs.

Syndicat algérien des travailleurs de l’Éducation : d’autres changements proposés 

Le syndicat algérien des travailleurs de l’Éducation suggère également de limiter le programme primaire à seulement trois matières. Notamment l’orthographe. Le calcul. Et la lecture. En outre, le SATE conseille d’introduire les cours d’éducation physique. Ceux de géographie et d’histoire. Telle chose dans les cours de la lecture.

Afin d’unifier la perception entre les trois phases éducatives primaire, moyenne et lycée, le syndicat se montre pour la conservation du grade de « directeur adjoint ». Mais à condition que le nom soit changé. Cela comme l’exige la loi fondamentale sur l’éducation. 

- Publicité -

Rappelons par ailleurs un fait intéressant. Certains pays développés estiment que l’âge d’un enfant prêt à intégrer l’école est de six (6) ans. L’Algérie sera-t-elle dans la bonne voie si elle prend la décision de relever l’âge scolaire à sept (7) ans ? 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -