9.9 C
Alger
9.9 C
Alger
mercredi, 28 février 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieVotre ArgentAlgérie : L’exonération de l’IRG (Impôt sur le revenu) en détail

Algérie : L’exonération de l’IRG (Impôt sur le revenu) en détail

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le Gouvernement avait annoncé en début d’année l’exonération des salaires inférieurs à 30.000 de l’IRG pour les bas revenus. Le P-LFC 2020, adopté le 10 mai dernier par le Conseil des Ministres, a précisé les détails relatifs au calcul du montant exempté, selon une grille de salaires précise.

L’avant-projet de la Loi de Finances Complémentaire stipule le renforcement du pouvoir d’achat, dans lequel figure l’exonération de l’impôt sur le revenu global (IRG) pour les salaires dont le montant est inférieur ou égal à 30.000 DA, et l’augmentation du salaire national minimum garanti (SNMG) à 20.000 DA à compter du 1er juin 2020.

Ainsi, le projet en question a modifié les dispositifs de l’article 104 du code des impôts directs et taxes assimilées. Selon le journal algérien El Bilad, les salaires ne dépassant pas les 30.000 Dinars (DZD) bénéficieront d’une exonération totale de l’IRG. S’agissant de ceux inclus entre 30.000 DA et 35.000 DA, ils bénéficieront d’une certaine réduction.

- Publicité -

De plus, les revenus supérieurs à 30.000 DA et inférieurs à 40.000 DA, perçus par les employés handicapés (physiques, mentaux, aveugles ou sourds-muets); ainsi que les retraités du secteur public profiteront également d’une moyenne réduction de l’IRG. Celle-ci est non-cumulable avec la réduction susmentionnée.

Le tableau ci-dessous détaille les anciens et nouveaux montants de l’IRG (Impôt sur le revenu) en Algérie :

SalairesAncien montant de l’IRGNouveau montant de l’IRG
30.000 DA2.500 DA0.00 DA
30.500 DA2.650 DA400 DA
31.000 DA2.800 DA800 DA
31.500 DA2.950 DA1.200 DA
32.000 DA3.100 DA1.600 DA
32.500 DA3.250 DA2.000 DA
33.000 DA3.400 DA2.400 DA
33.500 DA3.550 DA2.800 DA
34.000 DA3.700 DA3.200 DA
34.500 DA3.850 DA3.600 DA

Abolition de l’IRG en Algérie : Quel impact sur le pouvoir d’achat ?

Beaucoup d’économistes ont exprimé leur avis d’expert concernant l’impact de la suppression de l’IRG; dont le spécialiste Abderrahmane Aya, qui a indiqué que cet impôt est prélevé sur tous les salaires mais à des taux variables; déterminés en fonction d’une grille de salaire précise. 

Rappelons que le taux du prélèvement de l’IRG (impôt sur le revenu) en Algérie varie de 0% à 35%, et que celui des salaires allant de 30.000 DA à moins, est calculé de 0 à 20%. Ce dernier sera totalement supprimé pour la catégorie des salaires égaux ou inférieurs à 30.000 DA.

- Publicité -

De son côté, l’économiste Abderrahmane Toumi, a fait savoir que les salaires des employés concernés par l’abolition de l’IRG bénéficieront d’une hausse variant de 1.000 DA à 6.000 DA, conformément aux modalités d’application de cette suppression, rendues publiques par les autorités concernées (voir les trois premiers paragraphes). 

Néanmoins, pour ce dernier l’abolition de l’IRG n’est pas vraiment gratifiante au pouvoir d’achat, car celui-ci est étroitement lié à l’inflation, à l’économie parallèle et à la cherté de la vie. D’où il a proposé de revoir en profondeur la politique salariale dans le but d’éliminer ces éléments qui lui font faux bond.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -