Automobile

Importation de voitures neuves en Algérie : Une liste de concessionnaires autorisés à importer ?

3
liste concessionnaires algérie
S'abonner :

Algérie – Avec la nouvelle mesure stipulée dans la LFC 2020, autorisant les concessionnaires à importer les voitures neuves sans quota; le membre de la Commission des finances et du budget de l’APN, El Houari Tigharsi, préconise l’établissement d’une liste spécifiant qui est autorisé à importer. Cette dernière est présentée comme vitale.

L’élu à l’Assemblée populaire nationale (APN), s’est exprimé sur la question de l’importation des voitures/véhicules neufs sans quota. Celle-ci est permise par le PLFC 2020. Tigharsi appelle en effet et de vive voix à déterminer la liste des concessionnaires automobiles en Algérie autorisés à œuvrer dans cette activité. Ses propos ont été recueillis par le journal électronique algérien Sabq Press.

Le parlementaire a évoqué également la source de financement des opérations d’importation des voitures neuves en Algérie par les concessionnaires. Que ceux-ci s’agissent de fonds privés ou de ressources du Trésor public. Leur identification exacte est perçue comme indispensable pour éviter un certain nombre de méfaits. El Houari Tigharsi offre une matière à réflexion là-dessus. Selon lui, le gouvernement ne doit aucunement perdre de vue cet aspect crucial.

L’intervenant craint le fait que « l’importation des véhicules neufs pèse lourd sur le Trésor public ». L’interlocuteur du média arabophone rappelle dans ce sens les « pertes enregistrées au fil des années ». Elles ont été orchestrées dans le cadre des avantages accordés aux usines de montage automobile en Algérie. Par conséquent, l’orateur appelle à ajuster les listes et à déterminer la source des fonds d’importation.

Taxes sur les véhicules neufs : Les députés émettent des réserves

Les membres de la Commission des finances de l’APN ont dressé ce 20 mai; un front commun à l’encontre des diverses augmentations fiscales. Parmi celles-ci, on trouve les taxes « exagérées » sur les voitures neuves importées. Ils ont demandé que ces taxes soient réduites pour permettre au simple citoyen de posséder une voiture. Une source ayant assisté à la réunion a briefé Sabq Press.

« Ce n’est moi qui a promulgué ce décret et ces augmentation »; rétorque la responsable face aux parlementaires offusqués; et d’ajouter que les taxes sur les véhicules importés toucheront plus les voitures de luxe avec d’énormes cylindres. Non pas pas les petites voitures. »; explique Abdellatif.

Il convient de souligner que le ministre des Finance a avancé que « les véhicules neufs importés; seront soumis à des taxes définies par le PLCF 2020. » Cela s’ajoute à « des droits de douanes et de la TVA ». Le but étant de permettre l’alimentation du « marché »; mais « en limitant les importations par effet de taxation et d’alimenter le Trésor public. »

Article recommandé :  Algérie : Rebrab salue le retour de l'importation de voitures neuves

Algérie : Voici les assujettis à l’impôt sur la fortune (ISF) en 2020

Article précédent

Transition énergétique : Voici le classement de l’Algérie en 2020

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mellah hocine

Décidément , ce gouvernement n’a qu’un seul projet autour duquel il tourne : l’importation de voitures neuves et d’occasions. Sachez que l’Algérien s’en fiche de ce projet , puisqu’il a eu à vivre des situations similaires par le passé sans aucune politique stable . Faire la liste des importateurs , voilà le pot aux roses que chacun veut avoir . Dès qu’il y a liste , il y a accointances et rapprochements divers, les intérêts des uns et des autres doivent être sauvegardés. Laisser les concessionnaires s’exprimer et venir proposer la marque de voiture qu’il voudra importer. Plus jamais de… Lire la suite »

Safi

Bien dit je suis tout à fait d’accord avec toi il semble que l’état a fait ses taxes sur les véhicules neufs tu peux avoir toutes ces impôts TVA et 2% et Transports et le bénéfice du concessionnaire, il faut revoir ces taxes pour qu’ils faut baisser pour avoir beaucoup de voiture et la clientèle algérienne qui a besoin d’une voiture achete l’état bénéfice et le concessionnaire bénéfice et le client bénéfice aussi.

Boulanouar

Ma question est la suivante comment peut-on accepter 2taxes antagonistes celle de véhicule neuf alors que le véhicule n’est pas fabriqué en Algérie et la taxe douanière alors que le véhicule est fabriqué en Algérie merci