Algérie : La date de déclarations fiscales (G50) prolongée au 20 mars 2021

Algérie – La Direction générale des impôts (DGI) indique avoir prolongé le délai de souscription des déclarations fiscales notamment le G50 du mois de janvier 2021, jusqu’au 20 mars.  

- Advertisement -

Par le biais d’un communiqué, la Direction générale des impôts (DGI) a informé les opérateurs économiques, en Algérie, que le délai de souscription des déclarations fiscales notamment le G50 du mois de janvier 2021 a été exceptionnellement prolongé jusqu’au 20 mars.

Dans le même communiqué, la DGI n’a pas omis de préciser de quelles déclarations fiscales, s’agit-il, au juste. Dans le détail, l’administration fiscale a indiqué que le délai prolongé concerne la déclaration fiscale série G50 et les déclarations au titre de l’Impôt Forfaitaire Unique (IFU), séries Gn 12 bis et Gn 12 ter. 

La même administration a tenu, par la suite, à appeler les contribuables concernés par la souscription à prendre les précautions nécessaires à l’avenir. Cela afin de souscrire leurs déclarations fiscales dans les délais impartis. 

| Lire aussi : Algérie : Billets de banque, réserves de change, fiscalité.. L’avis de Benouari

Cela va sans dire. Les contribuables n’ayant toujours pas eu l’occasion de souscrire auront donc la possibilité de le faire dans les deux semaines à venir. Ceux qui ne peuvent pas en raison des difficultés financières avérées, pourront recourir à plusieurs facilités qui s’offrent à eux. 

En effet, la DGI a tenu à rappeler ces dernières. Primo, les contribuables, se trouvant dans une situation financière difficile, pourront bénéficier de l’octroi d’un calendrier de paiement. Celui-ci tient leurs capacités financières en considération, précise la même source. 

| Sujet connexe : Vignettes automobiles en Algérie : La Direction des impôts met en garde

Secundo, il est possible pour eux de souscrire au dispositif de rééchelonnement de la dette fiscale. Tertio, les contribuables procédant au paiement de la totalité de leur dette à la fois fiscale et parafiscale pourront demander une remise gracieuse des pénalités de recouvrement. 

Ce dispositif expire à la fin de l’année en cours, soit le 31 décembre 2021, note la DGI un peu plus loin. Avant de conclure son communiqué, l’administration fiscale a tenu à souligner une chose. Les services fiscaux restent disponibles pour le traitement et la prise en charge des sollicitations des contribuables, affirme-t-elle. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes