Digital

Algérie : Les commerçants se tournent vers internet pour écouler leur marchandise

0
internet algérie
S'abonner :

Algérie – La durée du confinement étant incertaine, de nombreux commerçants ont décidé de s’orienter vers la vente en ligne passant par les réseaux sociaux et internet; tout en baissant les prix afin d’attirer plus de clientèle.

Au vu de la crise sanitaire que traverse le pays, toutes les activités économiques et commerciales sont à l’arrêt. Ainsi, cette fois l’incertitude s’empare des vendeurs d’habits quant à la stagnation de leurs affaires commerciales, une situation qui a encouragé le recours à la vente en ligne via les réseaux sociaux; surtout que cette période printanière leur est habituellement très rentable.

Selon certains témoignages de commerçants, ces derniers ont exprimé leur mécontentement face au contexte actuel du pays; qu’ils ont qualifié de crise « sans précédent »; incitant quelques un à stocker leurs marchandises dans leurs magasins ainsi que dans leurs maisons.

« La période du printemps est généralement la saison la plus rentable pour la majorité d’entre nous »; a affirmé un vendeur, et cela grâce à l’approche du mois de Ramadan. Les clients se succèdent afin d’acheter les vêtements de l’Aïd, grands et petits confondus. « Il faut savoir que la plupart des familles préfèrent faire leurs achats avant le mois sacré de Ramadan »; a avancé un autre commerçant.

Mais encore, il y a d’autres clients convoités par les vendeurs de vêtements, il s’agit notamment des candidats appelés à passer les examens de fin d’année concernant les trois niveaux éducatifs, à savoir la 5ᵉ, le BEM et le BAC. Devenue une prétendue tradition, les élèves se précipitent vers leur commerçant préféré afin d’acquérir leur tenue du jour J; à savoir le jour de l’examen, « la saison est ainsi, dans le vrai sens du mot, parfaitement réussie »; a ajouté un autre boutiquier.

La fermeture des frontières a paralysé le commerce

En effet, concernant le commerce des vêtements, beaucoup de vendeurs se procurent leur marchandise depuis l’étranger; à l’instar de la Turquie, l’Italie, la France, l’Espagne mais aussi la Chine. Cependant, certains ont procédé à l’achat et au paiement de marchandises, bloquées actuellement en Turquie suite à la suspension précipitée des échanges aériens; dans le cadre de la lutte contre la pandémie incontrôlable du Coronavirus en Algérie.

Refusant de subir plus de perte, certains se sont dirigés vers la vente en ligne; via Internet, passant par les réseaux sociaux, tout en proposant des réductions à l’achat de deux articles ou autres offres attrayantes; en plus d’offrir gratuitement la livraison à domicile.

Cela représente un moyen de sauver leurs affaires, seulement ils ont ignoré les instructions du ministère du Commerce qui a ordonné la suspension de tout types de commerce, mise à part les pharmaciens d’officines; les alimentations générales et autres commerces servant l’intérêt public.

Ces derniers considèrent que Facebook ne permet pas la transmission de la contamination, car ils n’ont pas envisagé l’hypothèse, que durant la livraison de la marchandise dans les maisons; ceci les expose à un haut risque de contamination entre l’échange de monnaie et autres gestes suspects. Soulignons que le risque est réciproque pour les livreurs et les acheteurs.

Pour sa part, le Président de l’Organisation Algérienne de Protection et d’Orientation du Consommateur et son Environnement (APOCE), Mustapha Zebdi, a indiqué que ces marchands sont des opportunistes; regrettant que l’unique intérêt soit l’acquisition de l’argent et le gain rapide, sans se soucier de leur santé ou de la santé des autres.

Article recommandé :  Confinement en Algérie : Port du masque en voiture de nouveau obligatoire

Algérie : « Dévaluation du Dinar pour éviter la crise », une solution viable ?

Article précédent

Algérie : Les coiffeurs à domicile « en vogue » durant le confinement

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires