Algérie : Bahia Rachedi clashe les influenceuses devenues actrices (vidéo)

People – Créatrice de contenu sur le Web et actrice : peut-on être les deux à la fois ? Pas selon Bahia Rachedi, figure emblématique de l’identité socio-culturelle algérienne, qui a poussé un énorme coup de gueule contre les influenceuses en Algérie. Nous vous proposons de le découvrir dans la suite de notre édition du samedi 2 avril 2022. 

C’est la question qui revient chaque ramadan, depuis l’éclosion des réseaux sociaux-numériques (RSN) sur le territoire national : un créateur de contenu peut-il assumer le métier d’acteur digne de ce nom ? Une interrogation qui divise clairement les citoyens algériens. Interpellée sur ce sujet, Bahia Rachedi, célèbre actrice en Algérie, prône l’interdiction du septième art aux influenceuses et influenceurs. 

Sûre de sa prise de position, la pionnière du cinéma algérien, assume complètement ses propos à l’encontre des stars des réseaux sociaux au risque de se faire tacler une nouvelle fois.

Oui, car rappelons-le : Bahia Rachedi a récemment été sévèrement lynchée sur la Toile pour avoir résumer le rôle de la femme algérienne au sein de la société aux tâches ménagères.  Alors que quelques-uns luaient son courage ainsi que son franc-parler, d’autres, qui étaient nombreux, l’épinglaient pour « ses propos sexistes et dégradants contre la gente féminine ».

Des avis qui semblent toutefois passer au-dessus de la tête de la principale concernée, qui ne recule devant rien pour dire ce qu’elle pense publiquement, notamment des personnalités publiques. Tantôt les cajole-t-elle, tantôt les brutalise-t-elle.  

Bahia Rachedi atomise les influenceuses algériennes à la télévision ! 

Il y a du renouvellement dans tous les domaines, y compris celui du travail. Shirine Boutella, Mounia Benfeghoul, Numidia Lezoul, Fatma Zohra Zaillel…De plus en plus d’influenceuses se tournent vers le monde des séries et films. Un changement d’écran qui ne plaît pas à tout le monde.

C’est le cas de la star du célèbre téléfilm « Deux Femmes », réalisé par Amar Tribeche en 1991. Pour Bahia Rachedi, il est alors incontestable que les personnalités influentes sur Internet n’ont pas leur place sur le petit écran, et encore moins au cinéma.

« Être acteur c’est ressentir les passions, être passionné et susciter de l’émotion chez le spectateur ». C’est ce qu’a déclaré, dans un premier temps, l’actrice et comédienne algérienne septuagénaire, d’un ton las.

Elle s’est exprimée dans le talk-show « Briefing », diffusé sur la chaîne El Bilad TV.  De l’avis de la même locutrice, la plupart des influenceuses algériennes ayant endossé les rôles d’actrices et comédiennes ne servent que de décoration.

« La beauté extérieure n’est pas éternelle », a-t-elle en outre confié, avant d’adresser un violent tacle aux générations Y et Z, qu’elle a qualifiées d’« extravagantes et grossières ». 

« Il existe des influenceuses qui ne représentent ni les valeurs islamiques ni celles de la culture traditionnelle algérienne. Elles ne reflètent en aucune manière la femme d’Algérie. Je ne les vois pas percer dans le cinéma », a encore fustigé Bahia Rachedi. Des propos qui, là encore, risquent de déplaire à plus d’une. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @charisma_dz

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes