21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
mardi, 21 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéFranceL'Algérie aurait suspendu l'octroi de laissez-passer consulaires : des appels en France...

L’Algérie aurait suspendu l’octroi de laissez-passer consulaires : des appels en France à baisser les visas

Publié le

- Publicité -

France – Des voix se lèvent pour demander de réduire le nombre de visas aux demandeurs algériens suite à une rumeur qui circule selon laquelle l’Algérie aurait suspendu l’octroi de laissez-passer consulaires à l’Hexagone. Dzair Daily vous en dit davantage à ce sujet ce mercredi 1er mars 2023. 

Retour à la case départ ! Après plusieurs mois d’accalmie, le dossier des visas accordés par l’administration française aux citoyens résidant en Algérie est, à nouveau, au centre des débats en France. En effet, les voix se multiplient pour exiger une nouvelle baisse du nombre ou une suspension de l’octroi du fameux sésame aux Algériens. 

Parmi les raisons évoquées par les appelants, le rapatriement des Algériens qui font l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF). En effet, selon le chef du Parti Républicain et député français, Eric Ciotti, l’Algérie aurait cessé de délivrer les laissez-passer consulaires en France. Il a souligné que cette mesure, si avérée, signifie que la France ne peut plus expulser d’Algériens se trouvant illégalement sur son territoire.

- Publicité -

Mais à en croire le site Awras, qui rapporte l’information, cette mesure n’est pas confirmée officiellement ni par le gouvernement français ni par son homologue algérien. Toutefois, cette rumeur n’a donc pas empêché certains responsables français de réagir. Effectivement, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a appelé à la suspension des procédures de visas accordés aux Algériens. 

Une nouvelle crise diplomatique entre Paris et Alger ? 

Pour sa part, le sénateur Henri Le Roy a déclaré, dans une interview à Radio Sud, que Paris doit répondre en suspendant l’octroi de visas aux Algériens. Et cela, dans « le cadre de la réciprocité », a-t-il souligné. Pour rappel, la France avait auparavant réduit le nombre de visas accordés aux Algériens. 

Alors que tout allait mieux entre les deux pays, l’exfiltration d’Amira Bouraoui depuis Tunis vers Paris a de nouveau fragilisé les relations franco-algériennes. En effet, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, avait rappelé l’ambassadeur d’Algérie pour consultations.

- Publicité -

De son côté, le chef de l’Élysée a commenté la question pour la première fois. Il a alors affirmé qu’il continuerait à travailler pour améliorer les relations avec l’Algérie.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -