21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
samedi, 15 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéFranceAffaire de l'Algérienne Amira Bouraoui : Macron en parle pour la première...

Affaire de l’Algérienne Amira Bouraoui : Macron en parle pour la première fois

Publié le

- Publicité -

France – Pour la première fois, le président de la République française, Emmanuel Macron, a abordé l’affaire de la militante algérienne, Amira Bouraoui. Nous relatons pour vous ses propos dans la suite de ce nouveau passage.

Interdite de sortie du territoire national, la militante avait, en début de mois, gagné l’Hexagone, en passant par la Tunisie. Une exfiltration qui a pris des proportions considérables. Ce lundi, c’est le chef d’État français, Emmanuel Macron, qui a fait sa première prise de parole au sujet de l’affaire de l’Algérienne, Amira Bouraoui. Dzair Daily vous en dit plus à cet égard, ce mardi 28 février 2023.

En effet, le président de la France, a réagi pour la première fois au sujet de l’activiste algérienne qui a quitté le sol national clandestinement. Cela, au cours de son discours qu’il a tenu à l’Élysée. Celui-ci est consacré à la stratégie diplomatique et militaire de l’Hexagone en Afrique. C’est ce que rapporte le média arabophone El Khabar dans son récent numéro.

- Publicité -

Dans son allocution, Emmanuel Macron a d’abord déclaré qu’une polémique s’est déclenchée sur le retour d’une Franco-Algérienne. « Beaucoup de choses ont été racontées et un discours s’est construit », a-t-il lancé. Aux yeux du responsable, certains auraient profité pour enrayer le réchauffement des relations engagé l’an dernier.

Emmanuel Macron tend la main à Abdelmadjid Tebboune

À cet égard, il a indiqué « Certains essaient de monter en épingle des péripéties ». Cette catégorie souhaite, selon les dires du même intervenant, que la réconciliation entre son pays et l’Algérie, « n’aboutisse pas ». Il est question là encore de ce dont nous informe la même source médiatique.

Par la même occasion, le locataire du Palais de l’Élysée a apaisé les choses. Cela, en annonçant qu’il compte sur « l’amitié » et « l’engagement », du président, Abdelmadjid Tebboune pour dépasser cette crise. Il n’a pas, d’ailleurs, caché son intention de renforcer les liens entre les deux nations méditerranéennes. Il entend, en effet, continuer à approfondir les relations entre Alger et Paris. Et ce, malgré les pressions. C’est toujours selon le média généraliste susvisé.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -