20.7 C
Alger
20.7 C
Alger
mardi, 25 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéFranceFrance : Marine Le Pen appelle au « gel de l'octroi des...

France : Marine Le Pen appelle au « gel de l’octroi des visas accordés à l’Algérie »

Publié le

- Publicité -

France – L’ex- présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, a appelé les autorités françaises à suspendre l’octroi des visas accordés à l’Algérie. Plus d’informations sont à découvrir dans les lignes qui suivent. Dzair Daily vous dit tout, ce vendredi 3 mars 2023.

Les visas ou encore les documents de demande ou de prolongation des titres de séjour sont actuellement la préoccupation des Algériens. Connue pour avoir tenu des propos sévères envers la diaspora maghrébine à l’Hexagone, la patronne des députés du Rassemblement national n’a encore pas dit son dernier mot. Aux dernières nouvelles, Marine Le Pen a appelé au gel des délivrances des visas France accordés à l’Algérie.

Effectivement, faisant des Algériens sa priorité, l’ex-présidente du RN s’est encore une fois attaquée aux demandeurs de visas. C’est sur son compte Twitter que Marine Le Pen a sollicité les autorités françaises à suspendre les laissez-passer consulaires accordés à l’Algérie. Pour cause, la décision du gouvernement algérien de négocier la question migratoire avec le gouvernement de Macron.

- Publicité -

« Face au chantage permanent du pouvoir algérien sur la question migratoire, les ronds de jambe diplomatiques d’Emmanuel Macron doivent cesser. Et la France doit faire preuve d’une fermeté totale en gelant l’octroi des dizaines de milliers de visas accordés à l’Algérie », a écrit la candidate à l’élection présidentielle de 2022. 

Visas France : Marine Le Pen se positionne dans le camp adverse

En effet, l’origine de cette publication est survenue après la diffusion d’une information non-officielle relayée par le média Africa Intelligence. Celle-ci faisant état de la présumée décision d’Alger de suspendre l’octroi des visas avec la France. Et ce, en raison de la récente crise diplomatique entre les deux pays survenue suite à l’affaire de l’exfiltration de la Franco-Algérienne, Amira Bouraoui.

De son côté, la cheffe de file de l’extrême droite n’a pas hésité à réagir face à cette information non-confirmée. N’attendant ainsi pas une confirmation officielle, Marine Le Pen a exigé une réponse directe de la part du gouvernement de Macron. Se traduisant, selon elle, par le gel des délivrances des visas aux Algériens.

- Publicité -

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -