30.9 C
Alger
30.9 C
Alger
vendredi, 12 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieDigitalAl-Moazin Lite et Qibla Compass : applications utilisées par la CIA pour...

Al-Moazin Lite et Qibla Compass : applications utilisées par la CIA pour espionner les musulmans ?

Publié le

- Publicité -

Digital – Al-Moazin Lite et Qibla Compass figurent parmi les nombreuses applications retirées du service Google Play Store après la découverte d’un logiciel douteux qui collecte les données des utilisateurs. Nous vous dévoilons davantage de détails sur ce sujet dans la suite de notre édition du mardi 13 avril 2022. 

Google a procédé, en fin mars dernier, à la suppression de son magasin Android d’une quinzaine d’applications, destinée pour certaines aux musulmans et très prisées. Toutes sont suspectées de collecter les données personnelles de leurs utilisateurs. Parmi elles, figurent Al-Moazin Lite et Qibla Compass. C’est en effet ce qu’a révélé un article du quotidien national américain The Wall Street Journal

Les deux logiciels qu’utilisent plus de dix (10) millions de personnes dans le monde, temporairement suspendus, contenaient un code espion. Il a été conçu par la société panaméenne, Measurement Systems S. de R.L. Cette dernière se présente comme spécialisée dans la collecte de statistiques pour les créateurs d’applications. C’est ce dont fait état en outre l’enquête de la même source médiatique. 

- Publicité -

Selon cette dernière, ladite compagnie pouvait accéder à de grandes quantités d’informations personnelles des adeptes d’Al-Moazin Lite et de Qibla Compass. Soit leurs numéros de téléphones, leurs données GPS. Ou encore les contenus de leurs messageries. Measurement Systems cherchait alors spécifiquement à collecter des informations sur des utilisateurs au Moyen-Orient. En Europe centrale et orientale ainsi qu’en Asie. 

Al-Moazin Lite et Qibla Compress reliées aux services de renseignement US 

À l’origine de ces retraits, Joel Reardon et Serge Egelman, chercheurs à l’université, ont découvert un code qui collecte les données. Cela, indiquent-ils, en cherchant des vulnérabilités dans les applications Android. Ils le décrivent comme le kit de développement de logiciel le plus intrusif dans la vie privée qu’ils ont vu en six (6) ans d’examen des applications mobiles. 

Les deux spécialistes le décrivent comme un « véritable malware ». Autrement dit, il s’agit d’un programme d’une extrême malveillance. Si l’on se fie aux informations du WSJ, Measurement Systems serait liée à un prestataire de la défense basé en Virginie. Celui-ci serait impliqué dans des travaux de renseignement pour les agences de la sécurité nationale américaine, selon les registres commerciaux et les enregistrements de domaine. 

- Publicité -

Parmi les autres applications impliquées dans ce scandale figure Speed Camera Radar. En plus d’une application météo populaire en Iran. WiFi Mouse en fait également partie. Pour l’heure, Measurement Systems nie les faits. Elle affirme ne pas être impliquée dans une collecte secrète de données

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -