23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
dimanche, 16 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAïd El Fitr 2023 en Algérie : Bounatiro prédit la date

Aïd El Fitr 2023 en Algérie : Bounatiro prédit la date

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le chercheur algérien en astronomie, Loth Bounatiro, a livré ses prédictions pour la célébration de l’Aïd El Fitr 2023. Dzair Daily vous livre plus d’informations à ce sujet dans la suite de ce numéro du jeudi 13 avril 2023.

En effet, le docteur en astronomie, Loth Bounatiro, a livré ses prédictions pour la date de célébration de l’Aïd El Fitr 2023 en Algérie. Le chercheur au Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (GRAAG) s’est exprimé le 8 avril dernier. Et ce, lors d’un entretien téléphonique avec le média en ligne DZ News TV

Selon le spécialiste, il sera possible d’observer le croissant lunaire le jeudi 20 avril prochain. Pour rappel, l’observation du croissant lunaire annonce la fin du mois de Ramadan et la célébration le lendemain de l’Aïd El Fitr. Cela correspond aussi au 1er jour du mois Chawal du calendrier de l’Hégire. Il a fait savoir que cela se produira jeudi prochain à 04 h 12, heure universelle, soit 5 h 12, heure algérienne. 

- Publicité -

Poursuivant ses explications, Loth Bounatiro a indiqué que le croissant se formera au-dessus du ciel algérien jeudi 20 avril prochain aux environs de 19 h 30, heure algérienne. Selon ses calculs, les Algériens devront jeûner 29 jours cette année. Ainsi, le premier jour de la fête de l’Aïd El Fitr sera célébré le vendredi 21 avril dans ce cas. C’est ce qu’a précisé le chercheur algérien.

 

Loth Bounatiro : « la nuit du doute n’existe pas »

Dans sa déclaration au susdit média, Loth Bounatiro a souligné que la nuit du doute n’a pas lieu d’exister. Il s’agit, d’après son raisonnement, d’une notion vide de sens. Il a défendu sa position en expliquant que « cela n’existe ni en science ni dans notre religion ». Donc, pour remplacer la formule contestée par Bounatiro, ce dernier suggère une autre expression. 

- Publicité -

« En religion comme en science, nous n’avons qu’une chose, à savoir, la nuit de l’observation du croissant lunaire de l’Aïd El Fitr ». C’est alors cette formule qui est plus exacte et plus légitime selon le chercheur algérien en astronomie.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -