AccueilÉconomieDevise AlgérieAéroport d’Alger : tentative de transfert de 165.000 euros par un suspect...

Aéroport d’Alger : tentative de transfert de 165.000 euros par un suspect de nationalité turque

Algérie – Un suspect turc mène une tentative de transfert de 165.000 euros vouée à l’échec au sein de l’aéroport d’Alger. On vous relate toute l’actualité dans cette édition du 13 février 2022.

Les services de la police aux frontières (PAF), ont voué à l’échec un coup de transfert portant sur un montant considérable en devises. En effet, un suspect de nationalité Turque a entamé une tentative de transfert de 165.000 euros à l’enceinte de l’aéroport d’Alger, d’après les précisions de La patrie news.

Au fait, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a publié un communiqué. À travers cet énoncé, la DGSN a divulgué l’information en question. Celui-ci a été établi par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Dans le détail, le ressortissant s’est aventuré à transférer, de manière illicite, un montant indiqué à 165.000 euros vers la ville turque, Istanbul. Cela, avant que la police ait découvert l’importante somme d’argent éclipsée dans ses bagages. 

Étant pris aux faits, les contrôleurs aux frontières ont procédé à l’arrestation du bonhomme. De même, la PAF a saisi la somme en question. Mais aussi, les services de police ont présenté le suspect turc devant la juridiction territorialement compétente. De ce fait, la tutelle s’est prononcée à l’égard du voyageur. Désormais, celui-ci est placé sous mandat de dépôt, souligne la source précitée.

Aéroport d’Alger : un endroit communément exposé aux transferts illicites de devises

Dans ce contexte, l’aéroport international d’Alger, Houari Boumédiène, fait l’objet de nombreuses tentatives de transfert illégal d’argent. Il s’agit notamment de la devise. Effectivement, les services de la police aux frontières (PAF), en coordination avec les services des Douanes algériennes attestent de ces faits.

Cependant, il est important de rappeler la loi algérienne régissant la devise autorisée à la portée par les passagers au départ d’Algérie, dans les aéroports nationaux. À cet égard, les nationaux ouvrent droit au transport d’une somme qui peut aller jusqu’à 1.000 euros. Tandis que les étrangers peuvent se munir d’un montant qui s’élève à 5.000 euros. Au-delà de ces chiffres, le voyageur doit présenter une déclaration de devise.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes