AccueilSociété et CultureFaits DiversDevises en Algérie : saisie d’une somme importante en euro à l’aéroport...

Devises en Algérie : saisie d’une somme importante en euro à l’aéroport Houari Boumédiène

Algérie – Les services des douanes de l’aéroport international de la capitale, Houari Boumédiène ont déjoué une tentative de transfert illicite d’une importante somme en devises unique européenne (euro). On vous expose les détails, juste ci-dessous.

Les tentatives de transfert illicite de l’argent vers l’étranger se multiplient. Des saisies énormes sont enregistrées régulièrement dans les aérogares de notre pays. Et celle de la capitale ne déroge pas à la règle. En effet, pas plus loin qu’hier, les services de douanes de Houari Boumédiène en Algérie, ont saisi une grosse somme en devises non déclarées, découvertes dans les bagages de passagers. Dzair Daily relate pour vous davantage de détails dans ce numéro du mardi 08 février 2022.

Effectivement, en effectuant le processus de la fouille des bagages, la douane algérienne a réussi, ce lundi, à mettre en échec une tentative de transfert illicite d’une coquette somme d’argent en devises. L’opération de l’inspection routinière a permis la découverte de 82.000 euros, minutieusement dissimulés dans un endroit farfelu. 

En effet, la liasse de billets était soigneusement cachée dans des boîtes de confiserie et des tubes de produits cosmétiques dans les bagages des passagers. Ces derniers étaient destinés à embarquer au bord d’un vol vers Istanbul. Il s’agit de toute façon de ce qu’a annoncé la Direction générale des Douanes dans sa page Facebook. 

devises algérie houari boumédiène

Algérie : quel montant en euros autorisé à exporter vers l’étranger ?

Cependant, la DGD n’a pas précisé le nombre de voyageurs impliqués dans cette démarche illicite. Il convient de souligner que la loi algérienne plafonne le montant en euros exportable pour les passagers à 7.500 euros. Le montent se prélève d’un compte devise. 

En outre, la Banque centrale fixe le seuil du montant autorisé à être exporté sans justification à 5.000 euros pour les étrangers. Et 1.000 euros pour les citoyens résidant en Algérie. En cas de non-déclaration de la somme exportée, le voyageur s’expose à des poursuites judiciaires. Et les douaniers saisit l’argent.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.