AccueilÉconomieVoitures Algérie : quelle situation sur le marché avec la reprise des...

Voitures Algérie : quelle situation sur le marché avec la reprise des usines automobiles ?

Automobiles – La reprise des usines d’assemblages de voitures a profondément chamboulé le marché d’occasion en Algérie. Apprenez tout cela dans les paragraphes qui suivent de cet article du 30 octobre 2022. 

Les bonnes nouvelles s’enchaînent pour ce secteur qui est resté bloqué pendant près de trois ans. En effet, le gouvernement a d’abord donné son feu vert pour l’importation des véhicules de moins de trois ans. Ensuite, il a tout récemment annoncé la reprise de l’activité de l’assemblage. La réouverture des usines automobiles en Algérie a eu certainement un impact sur les prix du marché de voitures d’occasion. 

Effectivement, le marché de l’automobile algérien retrouve de plus en plus de couleurs. Ce n’est que le 13 octobre que la signature d’un accord entre le ministre de l’Industrie et le constructeur italien, Fiat, s’est concrétisée. Ce dernier devrait prochainement ouvrir une usine d’assemblage à Oran. De plus, le DG de la marque française, Renault, a indiqué la reprise de son site de production sis au niveau de ladite wilaya. 

Jeudi 27 octobre dernier, une autre étape s’est ajoutée. Celle de la reprise d’activité de l’usine d’assemblage de voitures Hyundai basée à Tiaret. Des nouvelles qui ont suscité de vives réactions chez les citoyens. Cette décision a été favorablement accueillie par les consommateurs algériens sur les réseaux sociaux. Ces derniers espèrent un retour à la normale du marché de l’automobile.

Algérie : le prix des voitures après ces annonces 

Dans ces nouvelles circonstances, le marché des voitures d’occasion connaît une stagnation sans précédent. Pour se rendre compte de cette donne, « Toutes options », programmes diffusés par la chaîne de télévision Ennahar TV, a évolué l’état actuel du marché algérien de l’automobile. Il a ainsi évalué fait l’état des lieux du marché hebdomadaire de Bouguerra. Celui-ci se situe au niveau de la wilaya de Blida. 

Dans le détail, les vendeurs ont expliqué qu’il n’y a pas d’opération de vente et d’achat. D’après eux, le marché stagne depuis quelques jours. Toutefois, ils ont indiqué qu’il est impossible que les prix baissent directement. Cela se fera progressivement d’après un témoignage d’un citoyen. 

Concernant les prix actuels des voitures d’occasion, un vendeur a révélé qu’il ne cédera pas son Duster immatriculée 2013 contre une somme inférieur à 250 millions de centimes. Par ailleurs, une Dacia Logan immatriculée 2015 a été évaluée au prix de 175 millions de centimes. Mais son propriétaire l’a estimé un plus plus cher. De sa part, il attendra sans doute l’offre qui lui convient pour procéder à la vente de son bien. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes