Voici combien l’Algérie va encaisser de l’exportation de ses hydrocarbures

Énergie – Retrouvez, en chiffres, le montant que l’Algérie devra empocher à la faveur de l’exportation de ses hydrocarbures.

Il va sans dire que les exportations depuis le territoire algérien sont majoritairement constituées des hydrocarbures. Quel est donc le gain que réalisera l’Algérie par l’exportation de ses hydrocarbures au terme de l’année en cours ? On vous expose la réponse à cette question à travers les lignes de ce numéro du 25 juin 2022.

À en croire les informations du quotidien généraliste francophone, Le Soir d’Algérie, les exportations de 2022 en la matière vont générer à l’Algérie des revenus à hauteur de 50 milliards de dollars. Selon le même média, cette somme dépasse le double des encaissements de l’année 2020. Un chiffre qui a poursuivi son ascension, pour capitaliser quelque 34,5 milliards de dollars l’an dernier.

En 2021, les recettes de l’exportation des hydrocarbures DZ étaient majorées de 70 % par rapport à 2020. Cette augmentation des bénéfices prévus d’ici la fin de 2022 s’explique, selon le PDG du groupe pétro-gazier, Sonatrach, principalement par la hausse des prix du gaz et du pétrole sur le marché international.

Exportation des hydrocarbures : une autre raison en faveur des prévisions qui s’élèvent à 50 milliards de dollars

Par ailleurs, le cadre a également cité un autre facteur qui a contribué à aboutir à de telles sommes en prévision. À ce propos, le même responsable a accentué les prix de l’or noir algérien. En effet, le Sahara Blend DZ s’est nettement apprécié. Sa valeur a connu une augmentation de 68 % dans la période allant de mai 2021 à mai 2022.

Avant de conclure, il sied de noter que les cours du brut ont fléchi dernièrement. Après une période de stabilité qui a régné durant un bon bout de temps, les prix ont baissé de 4 %. Cette chute a alors ramené le cours du baril de pétrole à 110 dollars. En parallèle, le Brent a lui aussi enregistré un niveau record.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

4 Commentaires

  1. Si on n’avait pas touché au débit du GME on aurait emmagasine le double voire plus de ce qu’on a aujourd’hui, et ce sans aucun effort particulier. D’ailleurs en volume, il ne faut pas en parler, la baisse est plutôt sensible.

  2. Correction du titre : ce n’est pas ce que va encaisser l’Algérie…..
    Mais ce que vont encaisser JUSTE quelques personnes 😉😉

  3. Salam
    C’est tellement dommage de tels ressources et seulement une minorité de personnes qui en profite
    Allah y Ehdna inchallah

  4. Toute ces richesses grace à dieu, malheureusement le peuple n’a rien vu.
    Hada min fadhli rabi, rabi yahdi lmasoulin ta3na wiyhafdo 3la amwal achaab.salam.

Comments are closed.