Prix du pétrole : les cours du brut fléchissent

Énergie – Après une hausse continuelle des cours du brut qui a régné sur le marché des hydrocarbures dernièrement, les prix du pétrole déclinent. On vous en dit plus à ce sujet dans les quelques lignes qui suivent.

Lors des séances de ce mercredi 22 juin 2022, les cours du brut ont fléchi pour enregistrer des baisses significatives en termes des prix du pétrole. En effet, la valeur de l’or noir se replie d’une proportion de 4 %, tandis que le Brent est à son plus bas niveau depuis environ un mois.

Dans le détail, les prix du pétrole ont chuté sous le niveau de 110 dollars le baril. Notons toutefois que cette régression intervient pour la première fois depuis un certain moment. Les prix de cette matière étaient en croissance continue depuis le 24 mai de l’année en cours. Apprend-on par le biais du quotidien arabophone El Bilad.

À ce propos, le média susvisé souligne que cette baisse des prix est apparue à la lumière d’inquiétudes économiques concernant la demande de brut. Plus particulièrement, il s’agit des inquiétudes croissantes sur les fortes chances que l’économie américaine se dirige vers une récession, en raison de l’impact de taux d’intérêt plus élevé.

Dans ce même sillage, il sied de noter que les contrats à terme sur le brut West Texas Intermediate ont chuté de 4,49 %. Menant ainsi le prix du baril de ce brut à 104,6 $. En revanche, les contrats à terme sur le Brent ont chuté de 4,05 %. De ce fait, le prix du baril est affiché à 109,8 $.

Voici les facteurs appuyés dans le rapport international défavorisant l’augmentation des prix du pétrole

Dernièrement, la chaîne de télévision américaine CNN a diffusé un rapport international. Celui-ci a énuméré certains facteurs qui étaient censés empêcher la baisse des prix du pétrole. D’une part, le premier élément cité fut la position de l’Union Européenne qui a tranché sa décision à bannir le pétrole russe, qui assurait autrefois 14 % de l’approvisionnement mondial.

Quant au deuxième facteur, il concerne principalement l’amélioration de la situation sanitaire en Chine. Cela dit, ce grand importateur de pétrole s’apprête à reprendre, petit à petit, son activité et donc la demande en la matière. En dépit du poids des éléments présentés, la séance d’aujourd’hui en dit tout autre, et les prix du pétrole ont rompu leur ascension.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes