Le vaccin Algérien contre le Coronavirus disponible en septembre 2021

Algérie – D’après le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed, le vaccin algérien anti-coronavirus, Spoutnik V en l’occurrence, ne sera prêt qu’en septembre 2021.  

- Advertisement -

Pour s’armer contre le grand risque de la contagion, l’Algérie a fait passer un partenariat avec la Russie afin de fabriquer localement Spoutnik V qui aurait prouvé son innocuité et efficacité dans ce sens. Ce mercredi 07 avril 2021, le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed, a apporté de nouvelles précisions au sujet de ce vaccin algérien anti-coronavirus. 

En effet, Benbahmed est revenu sur le sujet sur les ondes de la Radio nationale en indiquant que le vaccin sera accessible en septembre 2021. Une date fixée, selon ses dires, par des experts en la matière en prenant compte de quelques études.

Dans le même sillage, il a tenu à souligner que le fonds russe et des laboratoires qui assurent la fabrication de Spoutnik V dans d’autres pays, accompagnent l’Algérie dans cette mission. Notons par ailleurs que le même locuteur a fait savoir, en février dernier, que c’est le groupe algérien SAIDAL qui aura l’exclusivité de la fabrication dudit vaccin.

Campagne de vaccination en Algérie : Quid de son avancement ? 

Il convient de préciser que le pays a commencé la vaccination de son peuple au lendemain de la réception des premières doses de Spoutnik V, à savoir le 30 janvier 2021. Dans une déclaration à Radio Sétif, le Dr Lyes Merabet, membre du Comité scientifique, s’est exprimé sur l’avancement de la bataille que mène le pays contre la covid-19. 

Ainsi, il a fait savoir que jusque-là, l’Algérie a vacciné 125.000 personnes contre le virus à couronne. Ces citoyens ont reçu les deux (02) doses, assure-t-il. 20.000 d’entre eux font partie du corps médical, tient-il à préciser par la suite. 

Un peu plus loin, le spécialiste a tenu à mettre en exergue la stabilité de la situation épidémiologique du pays. Selon lui, l’Algérie pourrait même être parmi les premiers États à tourner le dos au coronavirus. Rappelons, dans le même ordre d’idées, que le pays s’est doté d’un nouveau lot de doses du vaccin anglo-suédois, AstraZeneca. 

Selon le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, l’Algérie compte recevoir encore des dizaines de milliers de doses. Il s’agit de 920.000, estime-t-il. Ceux-ci feront leur arrivée, selon ses dires, avant la fin du mois en cours, soit avril 2021. Cela va sans dire que de telles démarches ont pour but de mettre fin à la covid-19.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes