Titres de séjour pour Algériens en France en 2021 : les refus en hausse

France – Les chiffres communiqués par le ministère français de l’Intérieur sont formels. Une hausse considérable des refus pour les demandes ou renouvellement des titres de séjour en France pour notamment les Algériens est d’actualité cette année. 

Les titres de séjour en France permettent aux ressortissants étrangers, dont les Algériens, de résider légalement à l’Hexagone. Mauvaise nouvelle pour les demandeurs, les préfectures ont notifié, une hausse des refus de demandes ou renouvellements des titres de séjour. Près de 30.000 refus ont émergé entre octobre et juin 2021. Retrouvez plus de détails ci-dessous, ce lundi 12 juillet 2021.

Voyager DZ s’est penché là-dessus. L’augmentation en question se situe entre octobre et juin 2021. Elle s’élève donc à près de 30.000. Parmi eux, 10.000 refus sont enregistrés, ces trois derniers mois, a annoncé le ministère de l’Intérieur en France, le 08 juillet dernier, d’après le site Voyager DZ.  

En effet, le communiqué fourni par le ministère français annonce que cette augmentation remarquable des refus des titres de séjour survient suite au placement d’une circulaire. Celle-ci stipule de renvoyer les étrangers représentant une menace pour l’ordre public. Ou ceux ayant commis des délits graves.

France : des retraits de titres de séjour ont également eu lieu

Effectivement, le ministère français de l’Intérieur spécifie également, les retraits de titres effectués par les préfectures depuis octobre. Ils s’élèvent à 699 retraits. De différentes préfectures ont refusé 20.079 premières demandes de titres de séjour en France depuis la même date, octobre 2020.

Sans oublier que 1.299 ont eu leurs refus pour des motifs liés à l’atteinte à l’ordre public. 33,9 % de ces refus ont été émis par les préfectures d’Ile-de-France et qui sont de huit (8). Intéressons-nous à présent à ce qui concerne le renouvellement des titres de séjour.

D’après la même source, 8.031 refus de renouvellement de titres de séjour sont enregistrés, dont 772 pour un motif en lien avec l’ordre public. Parmi ces refus, 44,1 % ont été établis par les huit préfectures d’Ile-de-France.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes