AccueilGuide VoyagesReprise des vols Algérie : Les précisions du porte-parole du gouvernement

Reprise des vols Algérie : Les précisions du porte-parole du gouvernement

Algérie – Ammar Belhimer, ministre de la Communication ; et porte-parole du gouvernement, s’est prononcé sur l’actualité épidémiologique relative au coronavirus ; Covid-19, en Algérie, en étroite liaison avec la question de l’ouverture des frontières nationales et la reprise des vols.

Le ministre de la Communication a, en effet, abordé la situation sanitaire actuelle ; dans notre pays, et l’éventuelle décision de déconfiner totalement ; et de rétablir le trafic aérien. Dans un entretien au site web de la chaîne satellitaire d’information, Al Mayadeen ; relayé par l’APS, vendredi 25 septembre, le porte-parole du gouvernement a donc assuré ; en évoquant le déconfinement total et la reprise des vols de/vers l’Algérie, que l’État demeure, en premier lieu, soucieux de la santé de ses citoyens.

L’homme s’exprimant au nom de l’Exécutif d’Abdelaziz Djerad a effectivement stipulé que « le gouvernement algérien ne mettra jamais la vie de ses enfants en péril coûte que coûte ». La sécurité sanitaire des Algériens reste ainsi le mot d’ordre ; du côté des autorités dans notre pays. La réouverture de l’espace aérien est strictement conditionnée ; par la disparition de la moindre menace. N’est-ce pas prudent et responsable ? clament certains. N’est-ce pas utopique ? protestent les autres.

Le gouvernement renvoie la balle, encore une fois, au Conseil scientifique

« Si les garanties sanitaires nécessaires venaient à s’offrir ; l’Algérie autorisera la reprise du trafic aérien et maritime » ; a insisté l’interlocuteur du média panarabiste. Dans le cas où le péril est dissipé ; et que le fantôme du virus, planant sur la vie du citoyen disparaissent ; le gouvernement « permettra à l’activité économique de reprendre son cours ». C’est ce qu’a précisé le porte-parole officiel ; des hautes autorités du pays.

D’ailleurs, ces dernières renouvellent ; par le biais du ministre Belhimer, leur énoncé selon lequel la décision ; au sujet des frontières ; et la reprise des vols n’est aucunement d’ordre politique. Elle « relève plutôt des prérogatives du Comité scientifique de suivi de l’évolution du coronavirus » ; réaffirme Ammar Belhimer. Cette instance, a noté l’orateur, continue à donner jusqu’à présent ; et minutieusement les statistiques ; et évolution de la situation pandémique en Algérie ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes