AccueilGuide VoyagesNouveaux outils à l’aéroport d’Alger pour préparer la reprise des vols

Nouveaux outils à l’aéroport d’Alger pour préparer la reprise des vols

Algérie – Dans l’attente d’une éventuelle ouverture des frontières, l’aéroport d’Alger se prépare à la reprise des vols avec de nouveaux équipements. Voici les détails.  

Pour plus de six (6) mois, la crise sanitaire qui frappe le monde entier en plein fouet a cloué plusieurs avions au sol de différents aéroports. Cependant, l’aéroport d’Alger-Houari Boumédiène a décidé de se préparer pour une éventuelle reprise des vols en renforçant ses équipements. 

En effet, d’après ce qu’a indiqué le site d’informations L’Actu Algérie, le PDG de la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires (SGSIA), Tahar Allache a révélé que l’aéroport international d’Alger a procédé à l’acquisition de nouveaux appareils pour le contrôle des voyageurs. 

Ainsi, et afin de gérer les risques et d’assurer la sécurité des voyageurs, l’aéroport susmentionné s’est doté de nouveaux scanners. Ces derniers sont spécialisés dans la détection des produits explosifs dans les sacs à main et les bagages en soute.

Selon le PDG de le SGSIA, l’acquisition de ces nouveaux équipements permettra à l’aéroport d’Alger de s’adapter « aux développements et aux normes internationales en vigueur », rapporte le site francophone qui cite l’Agence officielle APS comme source. 

Vers le renforcement des sources humaines douanières au sein des aéroports

Le ministre des Finances et le ministre; Aymen Benabderrahmane, le PDG de la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires; Tahar Allache et le DG des Douanes; Noureddine Khaldi se sont accordés sur de nouvelles mesures qui viendront assurer un déplacement fluide des voyageurs. 

Ainsi, ce mercredi 23 septembre, en visite d’inspection à l’aéroport international, le premier responsable du secteur des Finances en Algérie a préconisé; « le renforcement de la présence des agents des douanes au sein des aéroports », rapporte la même source. 

À cet égard, le même responsable a appelé le corps des douanes à « préserver l’économie nationale ». De plus, accompagner les voyageurs « en mettant à leur disposition les facilitations nécessaires », ajoute la même source.

Il convient de rappeler que les frontières algériennes restent encore fermées. L’aéroport international qui assure le transport de plus de sept (7) millions de voyageurs par an; ne peut donc pas reprendre ses activités jusqu’à nouvel ordre des hautes autorités. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes