AccueilGuide VoyagesReprise des vols d’Air Algérie : voici pourquoi le confinement est imposé

Reprise des vols d’Air Algérie : voici pourquoi le confinement est imposé

Algérie – Le professeur Kamel Djenhouat s’exprime sur la reprise des vols d’Air Algérie en expliquant le pourquoi du comment de la mise en place du confinement (quarantaine). Cela malgré le résultat négatif obtenu par PCR. 

En effet, selon la Radio nationale, le professeur Kamel Djenhouat s’est penché sur la question ce 30 mai 2021. Le médecin est président de la Société algérienne d’immunologie et chef de service du laboratoire central EPH à Rouiba. Il a commenté les procédures du protocole sanitaire, dont le confinement, mises en place à l’occasion de la reprise des vols d’Air Algérie.

Ainsi, le professeur est venu apporter quelques précisions à propos des conditions mises en place pour cette réouverture partielle des frontières aériennes. Notamment, concernant la décision de procéder tout de même à l’isolement des passagers dont le résultat négatif du PCR présenté à l’embarquement ainsi que celui du test antigénique accompli une fois à l’arrivée.

Le spécialiste explique que cette décision a été prise par souci préventif. Il ajoute qu’il comprend totalement le mécontentement de certains ressortissants algériens désirant rentrer au pays à la reprise des vols. Ils seront amenés à séjourner dans un hôtel. Ce sera pendant cinq jours en plus de devoir payer le prix de ces vacances forcées. 

Vers l’allégement du protocole sanitaire imposé aux voyageurs, d’après Djenhouat

Toutefois, Pr Djenouhat indique que d’un point de vue scientifique et aussi d’après son propre point de vue, ces mesures pourraient éventuellement se faire réaménager et donc s’assouplir. Il affirme que ce processus aura lieu surtout avec l’avancement de la campagne de vaccination contre la Covid-19 dans le pays. 

Djenhouat a félicité, par ailleurs, la décision murement réfléchie des autorités de procéder à une ouverture progressive des frontières aériennes dans un premier temps. Il estime que c’est une disposition prise juste à temps. Elle survient à un moment où le progrès du virus en Europe comme ailleurs dans le monde est relativement stable. 

L’expert évoque dans son discours le faible taux de vaccination enregistré dans le continent africain comparé aux autres parties du monde. Celui-ci n’a atteint jusqu’à présent qu’un peu plus de 2 %. Il est à noter que l’Europe en est à 50 % dans sa campagne de vaccination. L’Amérique du Nord l’a dépassé de 8 % avec 58 %. L’Asie, quant à elle, est dans les 20 %. Et 25 % en Amérique du Sud. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes