18.9 C
Alger
18.9 C
Alger
dimanche, 14 avril 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesReprise des vols : Air Algérie attend le feu vert des pouvoirs...

Reprise des vols : Air Algérie attend le feu vert des pouvoirs publics

Publié le

- Publicité -

Algérie – Air Algérie réaffirme que la reprise des vols dépend exclusivement de la décision des pouvoirs publics. Jusqu’à présent aucune date précise n’a été communiqué.

Alors que l’entreprise nationale de transport par les air se prépare à une reprise graduelle de ses services au niveau de ses agences commerciales; rien d’officiel concernant les vols n’a été évoqué. En effet, Air Algérie a réitéré ce 23 juin, que la reprise des vols est du ressort des autorités publiques.

« Air Algérie tient à préciser que la reprise des vols est une décision exclusive des pouvoirs publics, » lit-on dans un tweet de la compagnie aérienne nationale. Par ailleurs, cette dernière tient à préciser que « les informations circulant en dehors des canaux de communication habituels de l’entreprise; n’engagent que leurs auteurs et les supports qui les véhiculent ».

- Publicité -

Rappelons dans ce contexte que le chargé de communication de la compagnie, Amine Andaloussi a déclaré le 22 juin dernier à l’APS que la compagnie ne peut pas avancer de date pour la reprise du trafic aérien des voyageurs. « La décision d’ouvrir l’espace aérien est une prérogative du Président de la République »; a-t-il confié.

Air Algérie : Vers une reprise des vols au début juillet ?

En effet, lors d’une réunion tenue le 13 juin dernier, et consacrée à l’évaluation de la situation sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus dans le pays; « l’examen d’une éventuelle réouverture de l’espace aérien et des frontières terrestres et maritimes a été reporté à début juillet »; a rapporté l’agence de presse officielle.

- Publicité -

D’autre part, le président Abdelmadjid Tebboune a déclaré le 12 juin 2020, lors d’une rencontre avec des représentants de la presse; que « tant qu’il y a des décès; et tant que la pandémie continue de se propager même de façon maîtrisée; il ne peut y avoir une totale ouverture ». 

L’instabilité de la situation sanitaire demeure toujours présente. « Nous nous sommes mis au service de la Commission Scientifique », avait avancé le chef de l’État. « Ce comité a le sens de la responsabilité, qui lui permet de dire si on ouvre tout; on ferme tout; on ferme partiellement ou on ouvre partiellement », avait il tranché.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -