Rapatriement d’Algérie via Air France : Vols disponibles en réservation en ligne

Algérie/France – Air France a annoncé la reprise des vols de rapatriement de façon quotidienne, à partir d’Algérie en lançant un système de réservation en ligne. Voici les informations à retenir à ce sujet.

Air France a annoncé, ce mercredi 27 mai, sur sa page d’annexe algérienne https://wwws.airfrance.dz/; la reprise officielle de ses vols de rapatriement à partir d’Algérie, à compter du 28 mai et cela jusqu’au 14 juin 2020.

La compagnie aérienne Air France, n’a pas manqué de mentionner la tarification de ces vols qui varient entre 244 euros et 390 euros. Une commercialisation qui dépend du type de vol (à partir de 244 euros pour un aller simple Alger-Paris). Air France a précisé que ces billets ne seront ni remboursés, ni modifié qu’en cas de « no show ».

Cependant, il a été remarqué que le système de réservation des vols était défaillant; comme l’ont mentionné de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux. En effet, de nombreuses personnes ont déclaré que l’opération de réservation renvoie à chaque tentative à des dates ultérieures.

Vols de rapatriement d’Algérie vers la France : à qui la priorité ?

Les services consulaires Français à Alger ont fait savoir que seuls les titulaires d’un titre de séjour; dont la date d’invalidité est comprise entre le 16 mars et le 15 juin l’acquisition date avant le 17 mars; ouvrent droit à voyager vers le sol français. Les conjoints de ressortissants français détenteurs d’un visa d’installation sont aussi inclus dans cette exception.

Cette dernière est sous condition que le visa soit décroché avant le 17 mars. Les autres résidents de l’Hexagone sont aussi concernés; pourvu qu’ils fassent partie de l’union européenne et disposent d’un titre de séjour d’un pays appartenant à l’espace Schengen. De ce fait, les pièces à présenter exigée ne se résume qu’à la carte de séjour expirée ou au visa d’installation.

Enfin, et d’après la déclaration services consulaires français à Alger les ressortissants algériens titulaires d’un visa de circulation ne sont pas autorisés à voyager; au même titre que ceux dont le titre de séjour a été expiré avant le 16 mars sont exclus de la liste de voyage. Par conséquent, ces derniers doivent patienter jusqu’à la reprise officielle des services de délivrances de visas.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes