AccueilÉconomieÉnergieLe pétrole dépasse les 73 $ le baril : un prix jamais...

Le pétrole dépasse les 73 $ le baril : un prix jamais atteint depuis 2 ans

Algérie – Le prix du pétrole repart de plus belle, le baril de Brent a atteint son plus haut niveau depuis plus de deux (02) ans. Il s’élève à plus de 73 dollars le baril.

Fortement impacté par la crise pandémique de la Covid-9, le prix du pétrole en Algérie a frôlé la barre négative l’année écoulée. Cela au même titre que les autres pays exportateurs de pétrole. Néanmoins, le prix de l’or noir a enregistré une tendance haussière ces derniers temps. En effet, le baril de Brent s’est établi à 73 dollars. C’est ce que rapporte en effet le média arabophone El Mihwar, dans son édition de samedi.

Effectivement, le cours du Brent de la mer du Nord a gagné de 0,79 % et a atteint 73 dollars à Londres. Un niveau jamais vu depuis plus de deux (02) ans. Après une année de demande plombée par les confinements provoqués par la Covid-19, l’or noir connait, désormais, une amélioration, poussé par une baisse de l’offre mondiale. Il s’agit de ce que rapporte le même média.

Cette hausse enregistrée résulte de la position adoptée par l’OPEP+ et ses partenaires afin de booster le marché pétrolier. Cela, à l’issue d’une réunion tenue la semaine dernière. L’organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés ont trouvé un accord sur la production de l’or noir. 

Pétrole : vers un rebond en fin de l’année 2021

En effet, les États en question ont convenu d’alléger les coupes de production. Cela a permis, par conséquent, d’épuiser une partie des stocks mondiaux de brut. Ce qui explique l’augmentation des prix.

D’autre part, selon les données de l’OPEP+, la demande devrait rebondir à 99 mb/j d’ici à la fin de l’année 2021. Il s’agit là encore de ce que souligne la même source. Quant à l’offre, l’organisation prévoit une offre de 97,5 millions de barils quotidiens, ajoute le même média.

Cela suppose que le prix du baril pourrait atteindre 75 dollars. Et ce, durant le dernier trimestre de cette année. C’est toujours selon ce que rapporte la source médiatique susmentionnée. Cela après une année 2020 historique, marquée par l’effondrement gigantesque du prix du baril.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes