Énergie : les prix du pétrole algérien reprennent vie

Algérie – Le prix du pétrole algérien (Sahara Blend) repart de plus belle alors que celui des États-Unies (le Brent) ait atteint son plus haut niveau depuis le mois d’octobre 2018.

En effet, c’est ce que l’on apprend à l’instar du média en ligne Algérie Eco. Les prix du pétrole algérien progressent. Le prix du baril WTI, référence du pétrole brute aux États-Unies s’est établie à 70 dollars vendredi passé.

C’est effectivement une première depuis deux ans et demi. Le cours du Brent, une référence européenne gagne de 0,81 % et conclut à 71.89 dollars à Londres. Pour rappel, la dernière fois qu’il avait atteint de pareils chiffres, date du 22 mai 2019. Le baril du Brent à cette époque-là, frôlait les 71.99 dollars.

La hausse du prix du pétrole de la semaine passée résulte de la prudence affichée par l’OPEP+ lors de leur dernière réunion. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés dirigée par l’Arabie Saoudite et la Russie ont opté pour une augmentation progressive de l’offre. Celle-ci rentre dans le cadre de l’approche prudente du marché mondial toujours touché par la pandémie.

Le prix des barils de pétrole avance vers le retour à la normale

Après l’année catastrophique qu’a connu le marché du pétrole l’an dernier à cause de la Covid-19, une lueur d’espoir s’affiche avec une telle nouvelle. L’optimisme d’un retour à la normale mondiale pourrait continuer à soutenir les prix du baril. Mais aussi la reprise du trafic aérien et donc la reprise de l’économie mondiale. 

Grâce à l’action menée par l’OPEP+ pour limiter l’offre, la consommation des stocks mondiaux de brute a systématiquement augmenté. Un stock épuisé. C’est d’ailleurs, ce qui explique « le fait que les raffineurs ont accéléré le traitement du pétrole en prévision de la demande de carburants pour le transport ». C’est selon ce que rapporte Stephen Brennock de PVM, cité par la même source.

Ainsi, l’espoir d’un retour à la normale pour les chauffeurs américains pour cet été, à titre d’exemple. Ces derniers sont connus pour être les routiers qui consomment le plus de carburants au monde. Ils peuvent ainsi, reprendre leurs fonctions et circuler librement.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

error: Contenu protégé