20.9 C
Alger
20.9 C
Alger
dimanche, 19 mai 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesOuverture des frontières France - Algérie : Berkani met en garde

Ouverture des frontières France – Algérie : Berkani met en garde

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le Dr Bekkat Berkani précise que les nouveaux variants du coronavirus se propagent à une vitesse inquiétante en Europe et prévient qu’il est encore tôt de songer à l’ouverture des frontières, ainsi qu’au retour du trafic aérien et maritime entre notre pays et la France.

Une année s’achève depuis la fermeture des frontières algériennes et la suspension de tous les vols internationaux, à cause de la crise sanitaire provoquée par le coronavirus. À présent et avec l’apparition de nouvelles souches du SARS-CoV-2, certains experts affirment qu’il est encore tôt de penser à une éventuelle ouverture des frontières et reprise du trafic aérien, notamment entre l’Algérie et la France.

Tel est le cas du Dr Bekkat Berkani. Le président du Conseil national de l’Ordre des médecins praticiens s’est de nouveau exprimé à cet égard. Il estime alors que les variants de la Covid-19 se propagent d’une façon très rapide et dangereuse en Europe. Le spécialiste a accordé un entretien téléphonique à Djalia DZ. Ce mercredi 17 mars 2021, Berkani avance que la décision de reprendre les liaisons avec l’Hexagone ne devrait pas être à l’ordre du jour.

- Publicité -

| Lire aussi : La reprise des vols en Algérie menacée par les variants du Covid-19

En effet, le médecin déclare que l’ouverture des frontières à l’heure actuelle représente un réel danger pour le pays. Particulièrement, avec la France dans laquelle se concentre le plus grand nombre de ressortissants algériens, note-t-il. D’autant plus que l’Algérie garde actuellement la situation sous contrôle, avec une nette régression du nombre quotidien des cas contaminés. 

Toutefois, le même locuteur affirme que la décision finale de la réouverture des frontières revient aux hautes autorités de l’État. C’est dans ce sillage qu’il invite les instances concernées à mener des enquêtes épidémiologiques approfondies. Celles-ci auront pour finalité la détection de la provenance de ces nouveaux variants qui ont fait récemment leur apparition chez nous. Mais aussi, la prise en charge des personnes contaminées et leur entourage.

| Sujet connexe : Coronavirus en Algérie : 13 cas du variant nigérian et 7 du variant anglais détectés

Pour rappel, l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) a déjà annoncé, le 11 mars dernier, la détection de treize (13) nouveaux cas atteints par le variant nigérian. Il y a eu aussi le dépistage de sept (07) autres atteints par le variant britannique. Par conséquent, l’organisme a appelé les citoyens à se soumettre au protocole sanitaire. Ce dernier est mis en place par les pouvoirs publics afin de lutter contre la propagation de l’épidémie.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -