Ouverture des frontières en Algérie : Les propositions de Belhocine

Algérie – On vous présente ci-dessous les propositions du professeur Belhocine concernant l’ouverture des frontières nationales. Cela au vu de la sensible amélioration remarquée ces dernières semaines au niveau de la situation épidémiologique dans notre pays.

En effet, le Dr Mohamed Belhocine s’est exprimé, ce mercredi 12 mai 2021. Cela à l’issue d’une entrevue accordée au média en ligne TSA. Il a été question lors de cet entretien d’aborder plusieurs sujets relatifs à la situation sanitaire dans notre pays. Parmi eux, des propositions concernant le fameux sujet de l’ouverture des frontières en Algérie. 

En fait, l’interlocuteur pratique l’activité de médecin épidémiologiste tout en étant membre du comité scientifique. C’est donc en connaissance de cause que le Pr Mohamed Belhocine s’est exprimé à propos de la situation épidémiologique en Algérie. En ce qui concerne la réouverture des frontières pour l’été prochain, le spécialiste ne s’est pas montré complètement favorable à cette décision.

Il préfère maintenir ces dernières fermées jusqu’à réussir à avoir un meilleur contrôle de la situation. Il a d’ailleurs fait rappeler qu’une décision similaire a coûté cher, l’année dernière, à nos voisins ; à savoir le Maroc et la Tunisie.

Ces deux pays ont, pour rappel, reprit une activité normale du trafic aérien ce qui leur a valu juste après, une vague de contamination très sévère de la pandémie du coronavirus. Pendant ce temps-là, l’Algérie a maintenu ses frontières fermées. Ce qui nous a probablement sauvé d’une éventuelle dégradation de la situation épidémiologique. C’est en tout cas ce que rapporte le site susmentionné des propos émis par Mohamed Belhocine.

Qu’en est-il des ressortissants algériens bloqués à l’étranger ?

Ainsi, et selon le membre du comité scientifique, il est recommandé de maintenir l’arrêt des vols internationaux pour l’été 2021. Cela afin de minimiser tous les risques de contamination qui pourraient avoir d’importantes répercussions sur la situation sanitaire du pays.

Le professeur n’est toutefois pas fermé à l’idée de reprendre les vols de rapatriement avec des mesures très cadrées et bien strictesIl déclare que la situation n’a que trop durer pour certains citoyens algériens qui sont bloqués depuis plus d’un an dans les quatre coins du monde sans aucune issue possible.

Nombreux d’entre eux ont perdu des proches sans même avoir pu leur dire un dernier au revoir. C’est pour cela que Mohamed Belhocine propose de reprendre les vols spéciaux afin de rapatrier ces citoyens bloqués. Et pour mener cette résolution à bien, il faudrait tout simplement exiger « une PCR à l’arrivée et après dix jours de confinement à la charge de ceux qui demandent de rentrer », préconise le spécialiste.

Le médecin assure également qu’il est primordial d’informer les personnes intéressées à l’avance. Ce qui leur permettrait de prendre les dispositions nécessaires avec toutes les dépenses et les mesures à prendre en compte. C’est ce dont nous informe la même source. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

error: Contenu protégé