Joradp : fin de fonctions de plusieurs consuls d’Algérie en France

Algérie / France – Selon un décret présidentiel publié au Journal Officiel (JO), l’exécutif a mis fin officiellement aux fonctions de plusieurs consuls en France. Dzair Daily vous rapporte les détails dans les lignes qui suivent.

En effet, notre pays a procédé dernièrement à un changement de son réseau consulaire à l’Hexagone. Plusieurs consuls d’Algérie ont été destitués de leurs fonctions en France. Ces représentants diplomatiques assureront, désormais, d’autres fonctions. C’est ce qui ressort d’un décret présidentiel du 27 Rabie El Aouel 1443 correspondant au 03 novembre 2021.

Selon, le Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire (Joradp), de nombreux consuls algériens en France seront remplacés. On parle notamment de Saïd Moussi, le consul général d’Algérie à Paris et Abdelhamid Ahmed Khodja, qui est le consul à Toulouse.

Cette décision concerne également, Belkacem Mahmoudi qui est le représentant de notre pays à Créteil et Hayat Sait, la consule d’Algérie à Pontoise. Ainsi que Nadjeh Baaziz la consule à Bobigny. Les consuls de Nice et Montpellier n’ont pas été épargnés de cette instruction présidentielle. On parle ici de Hadda Touati et Imed Selatnia.

Vers l’apaisement des tensions entre l’Algérie et la France ?

Figure aussi dans le décret le nom d’Ali Radjel. Ce dernier est le représentant diplomatique d’Algérie à Milan en Italie. Il sied de mentionner que le réseau consulaire de notre pays à l’Hexagone se constitue de dix-huit (18) consulats éparpillés sur le territoire français. Ces instances ont pour mission principale la protection des intérêts des ressortissants algériens dans ce pays européen.

Pour mémoire, durant le début du mois d’octobre, les propos durs du chef d’État français Emmanuel Macron contre le gouvernement algérien avaient causé une crise diplomatique entre les deux pays méditerranéens. Néanmoins, ces derniers se dirigent vers une décrispation des relations. C’est le président français qui a fait le premier pas. Ramtan Lamamra a, à son tour, salué les déclarations du Macron manifestant du respect envers l’Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes