Importation de voitures en Algérie : les nouvelles révélations du ministre de l’Industrie

Automobile – Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a révélé de nouveaux détails au sujet du dossier de l’importation de voitures neuves en Algérie. Vous voulez en savoir davantage ? Nous vous invitons à suivre les paragraphes de cette édition du dimanche 22 mai 2022.

En effet, après l’annonce du président de la République au sujet du cahier des charges régissant l’importation des voitures, aucun des agréments relatifs à cette opération n’a jusque-là été délivré. C’est à cet effet que le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, s’est manifesté, dévoilant, au passage, de nouvelles précisions concernant le dossier de l’importation de voitures neuves en Algérie.

Le média généraliste arabophone Ennahar a apporté l’information en question. Nous la reprenons pour vous dans les lignes qui suivent. Effectivement, la crise du marché automobile en Algérie persiste. Ce dernier est encore loin d’être relancé.

Bien que le premier responsable du secteur de l’industrie ait récemment annoncé l’instauration du document tant attendu par les concessionnaires, à savoir le nouveau cahier des charges, la procédure régissant lesdites importations n’est toujours pas d’actualité, selon lui. 

Importation de voitures en Algérie : les précisions de Zeghdar 

Par ailleurs, lors d’une intervention médiatique, tenue ce dimanche 22 mai, le ministre de l’Industrie a répondu à quelques interrogations des journalistes. Ahmed Zeghdar a alors reçu une question concernant l’activité de l’importation de voitures neuves en Algérie. Le responsable s’est ainsi penché sur le sujet.

Il a déclaré que ledit dossier est lié au système juridique. En sus, le même membre du gouvernement a souligné que la nouvelle loi relative à l’investissement apportera un changement. Cette initiative touchera, de son avis, positivement le secteur de l’industrie automobile dans le pays.

D’autant plus, a poursuivi Ahmed Zeghdar, que la mise en place de la loi portant sur la promotion de l’investissement ouvrira la voie aux grands investisseurs. Ces entreprises visent de ce fait en particulier à élargir le champ de la construction automobile. On évoque aujourd’hui un grand pas qui aura, selon le ministre, un impact positif sur l’économie algérienne.

Le locuteur a déclaré que son secteur se retrouve actuellement en contact avec les plus grandes entreprises étrangères. Cela dans le but de parvenir à établir une véritable industrie de fabrication de véhicules et de pneus en Algérie. Rappelons que le président de la République algérienne, Abdelmadjid Tebboune, a désigné l’année 2022, comme « une année économique par excellence ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes