20.9 C
Alger
20.9 C
Alger
dimanche, 19 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileImportation automobile en Algérie : voici les personnes concernées

Importation automobile en Algérie : voici les personnes concernées

Publié le

- Publicité -

Automobile – La directrice de la communication et de la Direction générale des douanes, Nassima Brikci, a levé le voile sur les catégories de personnes ayant la possibilité de bénéficier de l’exemption des taxes douanières lors de l’importation des voitures neuves en Algérie. Découvrez sans plus attendre l’intégralité de la liste, ce 24 août 2021. 

Très attendu tant par les citoyens désireux de se procurer un engin que par les opérateurs économiques, l’importation automobile en Algérie tarde à connaître son épilogue. Les premiers agréments n’ont toujours pas été délivrés aux concessionnaires par le ministère de l’Industrie et des Mines. En attendant le dénouement des dossiers, la directrice de la communication et de la Direction générale des douanes a apporté des nouvelles. 

Elles raviront plus d’un ! En premier lieu, Nassima Brikci a tenu à rappeler que tout citoyen algérien, sans exception aucune, a le droit d’importer un véhicule flambant neuf de l’étranger. Cependant, contrairement à certaines catégories, il devra satisfaire l’intégralité des droits douaniers. Aucune exemption ne lui sera allouée. La responsable a énuméré, dans le même sillage, l’ensemble des acheteurs exonérés des taxes à payer à l’importation.

- Publicité -

Le site spécialisé Sayarat Live relate l’information dans son édition du mardi. Parmi les personnes citées, on retrouve, en premier lieu, les Moudjahidines. Le taux d’exonération de cette catégorie varie d’un individu à un autre. Il dépend du type de licence du Moudjahid dont chaque militant dispose. Il sied de noter, à cet effet, que tout ex-combattant profitera d’une seule et unique attestation d’importation automobile. 

Importation de voitures neuves en Algérie : la suite de la liste 

Outre les Moudjahidines, Nassima Brikci a cité les personnes aux besoins spécifiques. Ils procéderont alors à l’importation de véhicules neufs. Ceux-ci sont adaptés à leur situation de handicap. Les diplomates et les ressortissants algériens qui ont changé leur lieu de résidence sont également concernés par l’exonération d’impôt. C’est du moins ce que rapporte le média arabophone susvisé. 

La dernière catégorie qu’a citée la même responsable est celle des détenteurs de registre de commerce. Ils seront donc, eux aussi, déchargés des taxes douanières. Mais seulement  sous réserve que les voitures importées soient au nom de la société qu’ils détiennent. La patronne de la DGD a par ailleurs détaillé les démarches que chaque propriétaire d’une licence de Moudjahidine devra entreprendre pour parvenir à importer des voitures neuves

- Publicité -

Il doit formuler une demande d’importation du véhicule qu’il escompte détenir. Une fois cette démarche terminée, le demandeur recevra le montant des charges à payer. Une somme qui, rappelons-le, dépend du type de licence du militant. Il convient de souligner que les citoyens lambdas n’auront droit qu’à un unique achat en trois ans. Conformément aux conditions imposées dans le cahier de charge, ils n’importeront qu’une seule voiture. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -